10 choses à voir et à faire à Sidi Bel Abbès

Temps de lecture estimé 3 minutes et 9 secondes

Comme chaque été, nous faisons le tour des villes du pays et des choses à voir et à y faire. Aujourd’hui, halte du côté de l’ouest, et plus précisément à Sidi Bel Abbès.

Surnommée le Petit Paris par Napoléon III himself, Sidi Bel Abbès est souvent dans l’ombre d’Oran et Mostaganem, ses voisines côtières plus touristiques. Et pourtant, un séjour à Bel Abbès vous promet de de découvrir une ville riche en Histoire et des gens accueillants.

Mais sans plus tarder, voici 10 choses à voir et à faire à SBA.

-Visiter l’école des Beaux-Arts :

Pour ceux qui l’ignoreraient, Sidi Bel Abbès est la ville des châteaux. On en compte au moins une dizaine, et la restauration complète de ces acquis patrimoniaux est toujours d’actualité.

L’un des châteaux les mieux restaurés, le Lomet, servait autrefois de demeure à…Napoléon. Aujourd’hui, il abrite le siège de l’école des Beaux-Arts de la ville.

-Prendre un café à la place Carnot :

À l’image des villes européennes, la place Carnot est la place centrale de la ville. Un carrousel, des terrasses de café et un grand espace constituent la globalité de Carnot.

Entourée d’un théâtre, de sièges de banques et d’administrations et traversée par le tramway, la place est le terrain de jeu d’artistes et musiciens de rue les weekends.

-Faire un tour au lac Mohamed Benali :

Situé un peu en retrait de la ville, le lac Mohamed Benali vaut le détour par le petit havre de paix qui s’est créé autour.

Le coucher de soleil est un must à expérimenter là-bas.

-Admirer la vue des monts du Tessala :

Les monts du Tessala, du haut de leur 1000 mètres d’altitude, sont un coin privilégié pour les randonnées.

Les balades dans l’une des forêts adjacentes sont fortement conseillées.

-Flâner au Jardin Public :

Héritage de la colonisation française, la création du jardin remonte à 1853, et sa richesse florale n’est pas sans rappeler celle du Jardin d’Essai d’Alger.

Quelque peu délaissé ces dernières années, il reste une halte obligatoire pour tout visiteur.

-Se reposer à l’auberge El Kheïma :

Situé à moins de 2km du centre-ville, l’auberge El Kheïma constitue une parenthèse bienvenue au milieu du brouhaha urbain. Avec un restaurant, un espace d’activités et l’auberge en elle-même, le visiteur a de quoi apprécier son séjour.

-Apprécier l’architecture de la ville :

Le petit Paris n’est pas un surnom venu de nulle part. L’architecture haussmannienne de la ville est très bien conservée et elle vaut réellement le coup d’œil.

Du coté de CasadelSol, c’est des traces de la présence espagnole que vous aurez à dénicher.

-Déguster les crèmes glacées à la Macta :

Autre point central de la ville, la Macta bouillonne de monde chaque fin de journée. Au milieu des enfants qui jouent et des parents amusés, les légendaires crèmeries de la ville vous attendent pour un moment de fraîcheur et de nostalgie.

-Admirer les châteaux de la ville : 

Riche d’une longue histoire, les châteaux de la ville, et à leur tête le château Perrin sont un must-see pour tout amateur de patrimoine et d’architecture.

-Faire un tour au Centre équestre :

Situé à la sortie ouest de la ville, le Centre équestre a récemment connu un coup de peinture et de réhabilitation.

Jadis, ville de compétition et de concours, Bel Abbès tente de retrouver un nom sur la scène hippique algérienne et le centre équestre l’aide dans sa mission.