Partagez !
Temps de lecture estimé 3 minutes et 2 secondes

Aujourd’hui, 23 février, nous célébrons comme chaque année la journée nationale de la Casbah. Pour l’occasion, les articles du jour lui seront dédiés et ce, afin de ne pas oublier le trésor patrimonial que nous devons protéger.

Et de trésors, la Casbah en cache par centaines. Histoires peu connues, légendes et autres anecdotes, retour sur 10 choses que vous ne savez pas de la Casbah d’Alger.

1-Un drapeau blanc y flotta du 5 juillet au 17 août 1830

Lors de la prise d’Alger par les Français le 5 juillet 1830, un drapeau blanc a été placé sur et dans les appartements du Dey, avant de voir le drapeau français le remplacer le 17 août.

2-La Casbah s’érige sur 118 mètres au-dessus de la mer

Peu de risque d’avoir le vertige ! La Casbah s’érige en effet à 118 mètres au-dessus du niveau de la mer, loin des 560 mètres d’une certaine Bouzereah.

3-La Bataille d’Alger n’est pas le seul film à y avoir été tourné

La bataille d’Alger (1966) est désormais intiment lié à la Casbah. Le film de Gillo Pontecorvo n’est pourtant pas le seul film à y avoir été tourné. « Pépé le Moko », sorti en 1937, avec Jean Gabin à l’affiche, a lui également été tourné dans la belle citadelle. Julien Duvivier, réalisateur du film, déclarera d’ailleurs : « La Casbah ? Une merveille!« .

Similaire  À l'origine des noms de quartiers algériens

4-La Casbah est la plus petite commune d’Alger

Avec 1,09 km² de superficie, la plus petite commune d’Alger est la Casbah. Ce chiffre fait aussi d’elle la commune à la plus grande densité d’habitants, avec 33 726 habitants au km²

5-Djamaâ El Kebir a été construit sur les ruines d’une basilique

La construction de Djamaâ El Kebir remonte du XIe siècle et a été faite sur les ruines d’une basilique chrétienne. Une inscription placée près du minaret rendait hommage au Roi de Tlemcen, Abou Tachefin. On pouvait y lire : « Sur toi, mon salut. O toi, la seconde lune« . Elle est à ce jour l’une des plus anciennes mosquées d’Alger.

6-Djamaâ Safir a existé…deux fois

La mosque Djamaâ Safir a été construite par deux fois. Une première fois en 1534 par un renégat affranchi, avant d’être détruite et reconstruite en 1827 par le Dey Hussein.

7-Le Palais des Raïs fait partie de la Casbah

Quand on pense Casbah, on a tendance à s’arrêter à la Basse et Haute Casbah. En réalité, la Casbah va jusqu’à Bab El Oued, où le Palais des Raïs (Bastion 23) est son dernier rempart. Il est de ce fait également inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Similaire  7 personnalités algériennes qui méritent leurs films

8-Doublement protégée

En plus d’être inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1992, la Casbah est également inscrite au patrimoine national. De ce fait, aucune modification de son architecture ne peut se faire.

9-Il a fallu 1400 voyages de mulets pour transporter la fortune du Dey Ali

On raconte que lorsque le Dey Ali quitta la Jenina (Dar Soltan) pour la Casbah en 1817, il a fallu pas moins de 76 voyages de mulets pour transporter son or et 1400 autres pour son argent. Sa fortune avait été ainsi estimée à un peu moins de 65 000 000 de francs. Ce qui reviendrait aujourd’hui et sans inflation à 10 millions d’euros.

10-Seuls deux Deys vécurent à la Casbah

S’ils y travaillaient, les Deys ne vivaient pas forcément dans la Casbah. Seuls les deux derniers, Ali et Hussein y vécurent pour leur sécurité. Et en parlant de sécurité, beaucoup de Deys connurent des morts pour le moins atroces. Ali Khodja est ainsi mort de la peste, tandis que Omar Agha a été étranglé par des janissaires dans ses Palais.