Vinyculture

10 villes algériennes à visiter cet été

Par / Le 01/08/2016, 23:08
Temps de lecture estimé 3 minutes et 54 secondes

Si la tentation des destinations étrangères ne vous dit rien, que vous préférez passer vos vacances en Algérie et soutenir par la même occasion le tourisme intérieur, nous vous avons fait une sélection de 10 villes algériennes à visiter cet été, avec le budget qu’il faut pour y passer de bons moments.

Béjaïa :

Nous avions dédié un article à Béjaïa l’an passé, avec 12 recommandations de choses à faire dans la capitale des Hammadites. En plus de ces activités-là, n’oubliez pas de faire bronzette et le tour des plages.

Comptez un budget de 9000 DA par jour par personne, hébergement compris (si vous êtes nombreux, le budget sera optimisé), et privilégiez les appartements en location (voir Ouedkniss ou Airbnb), les hôtels et complexes étant assez chers en haute saison.

Oran :

Ah, El Bahia ! Si vous n’y êtes pas encore allés, Oran risque de vous charmer au premier coup d’oeil. Eh oui, la ville aux deux lions en a vu passer des touristes et sait depuis comment les attirer en son sein.

A lire : 15 choses à faire et à voir à Oran

Alger :

Notre bonne vieille capitale est souvent sous-estimée, voire maltraitée (la hogra, mes amis) mais son potentiel se découvre à qui sait l’apprécier. Faites le tour de la Casbah et des Musées, prélassez-vous dans l’une de ses nombreuses plages, et prenez de la hauteur avec ses téléphériques.

A lire : 16 choses à faire et à voir à Alger.

Tipaza :

La wilaya voisine d’Alger est aussi une belle destination à visiter ou une ville où passer quelques jours loin du brouhaha. Privilégiez pour ce faire les bungalows avec pieds dans l’eau, avec peut-être des cotés un peu plus isolés, à l’image de la région de Chenoua.

Comptez 15000 DA par jour pour un bungalow. Entre amis, le budget sera optimisé à coup sûr !

Annaba :

La coquette est une ville qui ne dort pas l’été et familles et groupes d’amis seront à retrouver au niveau du Cour de la révolution, ou au niveau des hauteurs de Seraïdi, admirant la vue offerte.

A lire  : 10 choses à voir et faire à Annaba

Jijel :

Connue pour sa corniche, ses nombreuses plages et ses paysages à couper le souffle, Jijel fait office d’évidence tant elle est l’une des destinations les plus prisés du coté Est, non loin de Béjaïa.

Comptez 7000 à 8000 DA par personne et par jour (hébergement inclus), et préférez là aussi louer chez l’habitant.

Théniet El Had :

Située dans la wilaya de Tissemsilt, la ville de Theniet El Had abrite le Parc National du même nom. Avec 3425 Ha et 1700 mètres d’altitude, le Parc offre un terrain de jeux à une centaine d’espèces de faune et de flore, en particulier le cèdre.

Excellent point de ralliment pour des randonnées ou des balades, le Parc ouvre ses portes aux visiteurs, qui auront également l’occasion de visiter le Parc National des Cèdres, créé en son sein.

Tlemcen :

Pas de mer à l’horizon mais une ville paisible où il fait bon vivre. Les attractions n’y manquent pas, à l’image de Lalla Setti, la Mosquée Sidi Boumediene ou encore les Grottes de Beni Add.

La région de Tlemcen est riche de son Histoire et sa culture, et le Musée de la ville, son Palais de la culture ou encore les vestiges de Mansourah sont donc des must-see pour tout visiteur.

Skikda :

La ville pétrolière du Nord a d’autres cordes à son arc que sa connaissance de l’or noir. Partez à la découverte des ruines de Cobb et de Stora, des plages de sable fin à l’image de celle de Ben M’hidi ou encore la région de Collo, site touristique à l’ouest de la ville.

Comptez 8000 DA par personne et par jour pour votre séjour, hébergement chez l’habitant inclus.

Mostaganem :

Mostaganem ville et son agglomération, à commencer par Stidia, est de par sa qualité de « petite ville » le lieu parfait pour se couper du monde et apprécier la mer et les plaisirs simples de la ville.

Comptez 7000 DA en moyenne de budget par jour et par personne.

El Kala :

Connu pour son parc national, El Kala est un petit paradis sur Terre bien protégé par ceux qui le connaissent. Les amoureux de la nature risquent de ne plus en sortir en découvrant sa réserve naturelle, son lac aux oiseaux sans oublier la place laissée à la faune et la flore.

Cette commune frontalière située à l’extrème-est du pays (Wilaya d’El Tarf) et frontalière de la Tunisie est à visiter au moins une fois.

Vous pourriez aimer:

On parle de culture. De près, de loin, d'ici, de là-bas, mais on ne s'arrête pas là. Bref, suivez-nous !

Laisser un commentaire

Restez connectés

Se Connecter


ou

Pas encore inscrit(e) ? Inscrivez-vous ici

Inscription