Partagez !
  • 1.8K
    Partages
Temps de lecture estimé 6 minutes et 33 secondes

Prêts pour le strike?

Prix : 1000 DA

loisirs-pratiqués-algérie

11-Plongée sous-marine

Ville : Alger (Aïn Taya, Alger-Centre, Aïn Benian), Oran, Mostaganem…

Nombre de centres proposent aujourd’hui des formations en plongée sous-marine (p1 et p2), pour peu que vous soyez près d’une ville côtière, il y a de fortes chances que vous en trouviez un. Petit coup de cœur pour le Décapalm, qui proposent des sites d’exploration intéressants, dont une épave de la seconde guerre mondiale.

Prix : Pour le P1 (la première certification), il vous faudra compter 15 000 DA.

12-Pêche, surf et bodyboard :

Villes : Alger, Béjaïa, Mostaganem, Oran, Annaba, Jijel…

S’il n’y a pas de groupes ou de collectifs autour du surf et du bodyboard, les réseaux sociaux prennent le relais pour proposer les meilleurs « spots » aux surfeurs en herbe.

La pêche, quant à elle, longtemps réservée aux personnes d’un certain âge, se démocratise et compte de plus en plus d’adeptes, jeunes et venant même de la gent féminine.

Prix :  20000 à 30000 DA (prix du matériel)

13-Astronomie

Villes : Béjaïa et Alger (Association El Bairuni)

Les associations Sirius de Béjaïa et El Bairuni à Alger s’activent chaque année pour réunir les amateurs d’astronomie et organiser des sessions d’observation ainsi que des séances de vulgarisation de cette science.

D’autres villes se prêtent à l’exercice, mais l’astronomie reste un parent pauvre des loisirs, la faute à une réglementation bien trop exigeante (interdiction d’importer ou de commercialiser les lunettes d’observation).

14-Chiner et faire le tour des brocantes

Villes : Alger, Oran, Béjaïa, Constantine et bien d’autres

Les brocantes, les vide-greniers et autres vendeurs de vieux livres et de vinyls sont légion au centre du pays et commencent à proposer des accessoires vintage, dont beaucoup raffolent.

Le centre d’Alger reste l’endroit privilégié au niveau de la capitale pour pouvoir chiner tranquillement.

1 2 3 4 5