Partagez !
Temps de lecture estimé 2 minutes et 9 secondes

Dans une nouvelle série d’articles, nous nous intéresserons aux liens historiques et culturels entre un pays donné et l’Algérie. Aujourd’hui et pour cette première, c’est l’Irlande-l’île émeraude-, qui est à l’honneur.

Spécialiste de l’Histoire coloniale et passionné par l’Algérie, le professeur et chercheur irlandais Dónal Hassett s’amuse à partager des anecdotes sur son fil Twitter sur l’Histoire de l’Algérie coloniale, mais aussi sur le lien méconnu de cette dernière avec l’Irlande.

Parmi celles-ci, nous avons regroupé cinq histoires et légendes de deux peuples qui sont bien plus liés que l’on pourrait le croire de prime abord.

The Algiers Inn : 

The algiers inn baltimore

En 1631, des pirates d’Alger et de Salé ont saccagé le village irlandais de Baltimore et kidnappé nombre d’habitants.

Cet épisode est commémoré dans la pure tradition irlandaise par un bar du village nommé « The Algiers Inn ».

Claddagh ring, l’Irlande et l’Algérie :

Bague extrêmement populaire en Irlande, le Claddag Ring serait, selon la légende, née…à Alger.

Captif à Alger de très longues années, l’Irlandais Richard Joyce met à profit sa captivité pour réaliser une bague pour sa fiancée restée en Irlande. Au moment de sa libération et au choix de rester à Alger ou de rejoindre sa fiancée, il choisit de rentrer chez lui, la bague en poche.

Joseph Mary Plunkett et le roller :

Nationaliste irlandais et poète, Joseph Mary Plunkett a posé ses valises à Alger en 1911 afin de se remettre d’une tuberculose.

Dans ses correspondances épistolaires, on peut le lire évoquer le couscous, le mektoub ainsi que son activité préférée : faire du roller à Alger.

Nidhal Irlanda :

Le militant, historien et moudjahid Tewfik El-Madani, connu pour avoir été l’un des fondateurs de l’Association des Oulémas Algériens, avait pris exemple en 1929 sur le combat pour l’indépendance de l’Irlande dans un pamphlet nommé « Nidhal Irlanda ».

1 2