5 propositions pour booster le secteur de la culture en Algérie

06/09/2015, 20 h 59 min Partages0 propositions-pour-booster-la-culture-en-algérie
Temps de lecture estimé 4 minutes et 24 secondes

Avec 3 ministres à sa tête en moins de 3 ans, le secteur de la culture semble constituer un casse-tête dans les hautes sphères. Loin des « Constantine, capitale de la culture arabe« ,  « Tlemcen, capitale de la culture islamique » et autres événements périodiques, nous allons lister ci-dessous 5 propositions pour booster le secteur de la culture en Algérie dans la durée.

1-Mettre en place une Ecole Nationale Supérieure des Métiers de la Culture

Le lancement de l’Ecole Nationale Supérieure de conservation et de restauration des biens culturels (ENSCRBC) il y a 3 ans a permis à l’Algérie de pouvoir disposer d’un vivier de futurs restaurateurs, sans avoir besoin de faire appel à des conservateurs d’art étrangers.

Toujours dans une optique de collaboration entre le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique et le Ministère de la Culture, une Ecole Nationale Supérieure des Métiers de la Culture pourrait voir le jour et ainsi former aux divers métiers associés au patrimoine, à la culture et au tourisme culturel, à l’image de guide culturel, médiateur culturel, attaché culturel ou encore éditeur.

Une initiative du genre permettrait de créer des emplois et de renforcer de nombreuses institutions et/ou les opérateurs privés, faisant naître par la même occasion une industrie culturelle.

2-Aller vers des partenariats gagnants avec le secteur privé et les communes

Comme mentionné plus haut, les opérateurs privés, organisateurs d’événements d’envergure ces dernières années (concert de Stromae à Alger, projections de blockbusters, organisation de festivals…) pourraient gagner à collaborer avec les collectivités locales ainsi que le Ministère, dans une optique où le privé pourra apporter son expertise et ses moyens et le secteur public ses infrastructures.

Les communes pourront également profiter de cette collaboration pour mettre en place des événements de proximité de qualité (voir point 5).

3-Relancer et multiplier les parcours culturels :

L’Algérie recèle de nombreux édifices historiques et culturels que nombre de personnes, algériennes ou étrangères, souhaitent visiter. De la Casbah à la Grotte Cervantès en passant par Sidi El Houari, multiplier les parcours culturels maîtrisés permettrait de mettre le tourisme culturel sur de bons rails, grâce aux guides, transporteurs et autres conservateurs spécialement formés pour l’occasion (point 1).

1 2 3
Tags:   

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!