Partagez !
  • 2
    Partages
Temps de lecture estimé 4 minutes et 24 secondes

S’il a toute sa place dans les légendes orales de la capitale, aucun film ne lui a jamais été dédié.

Il serait intéressant de mettre en avant une figure populaire et de la magnifier dans un film d’aventures et d’action.

Aldjia Benallegue :

Si le nom d’Aldjia Benallegue ne vous dit rien, vous avez forcément eu à profiter des nombreuses avancées qu’elle a apportées dans son domaine.

Benallegue, née Noureddine, est ainsi la première femme algérienne diplômée de médecine. Elle est également la première femme professeure de pédiatrie du pays.

En plus de fonder la Société algérienne de pédiatrie, Dr Benallegue a également dirigé le service de pédiatrie de l’hôpital Parnet (actuel Nafissa Hamoud, qui, elle, fut la seconde femme diplômée de médecine ).

Un biopic rendrait hommage à Dr Benallegue mais aussi à toutes ces femmes, qui ont eu le courage d’être pionnières dans nombre de domaines en Algérie.

Henri Maillot :

« Je vis pour Henri ». C’est par ces mots que Yvette, la sœur d’Henri Maillot, continuait il y a encore trois ans et à l’âge de 88 ans de marteler. Elle insistait ainsi sur le fait de ne vivre encore que pour voir la mémoire de son frère être honorée.

Henri Maillot n’a rien avoir avec l’hôpital du même nom à Bab El Oued. D’ailleurs l’hôpital se nomme Lamine Debaghine.

Né en 1928 à Alger dans une famille pieds-noirs, Henri rejoint les rangs du Parti Communiste Algérie (PCA) et déserte l’armée française sitôt appelé. Il détourne un camion de l’armée française et rejoint des moudjahidines dans la région de Chlef. Capturé le 5 juin 1956, Henri est abattu dans le dos par des tirs en rafale de l’armée française.

Jusqu’à aujourd’hui, seule une place porte le nom d’Henri Maillot dans la commune d’El Mouradia (Alger).

Fadhma Ath Mansour Amrouche :

Femme écrivaine du début du 19e siècle, Fadhma Ath Mansour Amrouche a eu plusieurs vies en une vie. Mère des romanciers Taos et Jean Amrouche, Fadhma est née en 1882 à Tizi Hibel (Tizi Ouzou).

1 2 3