Partagez !
Temps de lecture estimé 4 minutes et 24 secondes

Entre sa conversion au catholicisme, son attachement à sa berbérité et sa résilience, Fathma Ath Mansour a eu à vivre nombre de tragédies, dont les décès de ses enfants.

On lui doit d’avoir réuni, traduit et transcrit nombre de contes et de chants berbères, souvent transmis par voie orale.

L’histoire de sa vie a été joliment résumée dans sa biographie, sobrement appelée « l’histoire de ma vie ».

Similaire  À l'origine des noms de quartiers algériens
1 2 3