Partagez !
Temps de lecture estimé 39 secondes

Le romancier algérien Abdelouahab Aissaoui a décroché hier le prix international Booker du meilleur roman arabe.

Déjà lauréat du grand prix Assia Djebar en 2015, Abdelouahab Aïssaoui ajoute une nouvelle distinction avec le prix Booker 2020.

Si la cérémonie de remise de prix est naturellement annulée en vue des circonstances mondiale, l’auteur empoche tout de même 50 000 $ de récompense. Une traduction de son roman vers l’anglais est également prévue.

Publié chez les éditions Mim, « Eddiwan El Isbarti » revient sur la période charnière entre la fin de l’occupation ottomane en Algérie et la colonisation française et ce, sous le prisme du quotidien de cinq personnages.

A noter que le roman est disponible à la vente dans la majorité des libraires du pays.