Partagez !
Temps de lecture estimé 51 secondes

Le film d’Amin Sidi-Boumédiène « Abou Leïla » a été distingué lors de l’édition 2019 du Festival international du film fantastique de Neuchâtel. L’œuvre s’est vue décerner un Méliès d’argent du meilleur long-métrage fantastique européen.

« Abou Leïla », coproduction franco-algéro-qatari, est l’histoire de deux amis qui, plongés dans le contexte instable des années 1990 en Algérie, s’en vont à la recherche d’un dangereux terroriste dans le Sahara.

Une histoire a priori loufoque mais dont l’absurde met très vite en exergue l’extrême violence dont peut faire preuve l’être humain. Cette distinction servira à donner plus de visibilité au film, qui a déjà fièrement représenté l’Algérie au dernier Festival de Cannes.

Similaire  Tlemcen : Une résidence d'artistes pour produire des films-documentaires

Il est à noter que la production irlandaise « Extra Ordinary » a reçu le prix H.R Giger « Narcisse » du meilleur film, soit la plus haute distinction du festival.