Alger- Djamaâ El Kebir en danger !

16/05/2015, 18 h 29 min Partages12 djamaa-el-kebir-alger
Temps de lecture estimé 1 minute et 44 secondes

La Mosquée Djamaâ El Kebir d’Alger-Centre est en danger et ce, suite à une construction mitoyenne et illicite !

Datant du début du 11e siècle et considéré comme l’une des plus anciennes mosquées d’Algérie, Djamaâ El Kebir, sis en plein centre de la capitale algérienne, est inscrit au patrimoine national mais aussi à celui de l’UNESCO, protection qui a été jetée aux oubliettes par un citoyen peu respectueux.

 

Ainsi, un édifice -ou du moins une pseudo-construction- a été bâti à moins d’une dizaine de mètres de la mosquée, fait illégal selon la loi régissant la protection du patrimoine, qui exige une distance d’au moins 200 mètres de l’édifice historique classé.

L’article 17 de la loi n° 98-04, du 15 juin 1998 relative à la protection du patrimoine culturel, définissant la notion de monument historique ainsi que les modalités de classement des différentes structures en tant que patrimoine national, interdit toute construction, modification ou encore démolition des habitations situées dans un périmètre de 200 mètres autour de celui des monuments classés.

« …L’arrêté de classement s’étend aux immeubles bâtis ou non bâtis situés dans une zone de protection qui consiste en une relation de visibilité entre le monument historique  et ces abords desquels il est inséparable. Le champ de visibilité dont la distance est fixée au minimum de deux cents (200) mètres peut être étendu afin d’éviter notamment la destruction des perspectives monumentales comprises dans cette zone; son extension est laissée à l’appréciation du ministre chargé de la culture sur proposition de la commission nationale des biens culturels. »

Or, El Djamaâ El Kebir, emblème phare de la dynastie Almoravide, fait partie intégrante de la Casbah d’Alger et obéit donc à cette loi de protection du patrimoine culturel.

22220_1600047720275429_2727896990314138474_n

Rappelons que l’Institut National Supérieur de Musique (INSM) se situe lui-aussi dans le périmètre protégé d’un monument classé Patrimoine culturel national, et qui n’est nul autre que le Palais des Raïs (Bastion 23).

1 2
Tags:      

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!