fbpx
Crédits Photo : Yasmine Ziki (c) Vinyculture

Alger – Exposition collective de peintures cubaines

Spread the love

A l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie et afin de célébrer les relations diplomatiques algéro-cubaines, près de soixante peintures ainsi que de nombreuses photos directement venues de Cuba, sous le patronage de l’ambassade de Cuba à Alger, sont exposées à la galerie Mohamed-Racim, située au 7 avenue Pasteur, au cœur d’Alger-Centre.

Crédits Photo : Yasmine Ziki © Vinyculture

La première partie de l’exposition est consacrée aux peintures cubaines. On peut y retrouver de grands noms de la scène artistique tels que : Amelia Peláez, René Portocarrero, Juan Rodriguez Bonaechea, Esteban Machado Díaz ou encore Zaïda Del Rio Castro. La majorité des peintures sont en sérigraphie, une technique d’impression d’affiches encore florissante à Cuba. On retrouve également de nombreuses peintures en acrylique sur bristol ou sur toile.

« Ceci est une assemblée des peuples en lutte ». C’est sur ces mots que s’ouvre le discours prononcé par Ernesto Che Guevara le 24 février 1965 à Alger, au cours du Séminaire de Solidarité Afro-Asiatique. La seconde partie de l’exposition évoque la visite du Che en Algérie, grâce aux sérigraphies réalisées par un groupe de jeunes dessinateurs cubains, qui ont choisi d’adapter la légendaire photo du Che, afin de montrer la force de la relation algéro-cubaine.

Parmi les dessinateurs de ce groupe, on retrouve Duchy Man, Jesus Rodriguez ainsi que Alexander Izquierdo, qui ont été primés par le jury international du FIBDA 2010, pour leur album « Cronicas Urbanas ».

La troisième partie de l’exposition est quant à elle composée de photographies d’archives retraçant en images la visite de Che Guevara à Alger en 1963, les visites de Fidel Castro à Alger entre 1970 et 2005 ainsi que les visites des présidents algériens à Cuba entre 1963 et 2009. Trois albums photos sont mis à la disposition des visiteurs.

 

Dessin au feutre sur papier représentant l’Émir Abdelkader et Fidel Castro, Duchy Man Valdera. 2011
Crédit photo : Yasmine Ziki (c) Vinyculture

Monsieur Abdelhamid ARROUSSI, le président de l’Union Nationale des Arts Culturels (UNAC) et directeur de la galerie Mohamed Racim a bien voulu répondre à nos questions.

Viny : Monsieur Arroussi, pouvez vous nous expliquer le pourquoi du comment de cette exposition ?

A.A : La relation entre l’Algérie et Cuba a toujours été très forte. Cette exposition a été organisée dans le cadre des festivités entourant la commémoration du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie, céder le 1er Novembre, fête nationale, à une exposition consacrée à des artistes non-algériens, est un acte très fort en symbolisme. Nous avons souhaité ainsi rendre hommage à la relation algéro-cubaine

Viny : Comment définissez vous cette relation ?

A.A : Ce sont vraiment deux pays frères. Les liens entre l’Algérie et Cuba remontent à bien avant l’indépendance de l’Algérie et même avant le déclenchement de la guerre d’indépendance. Cuba a toujours fait partie des pays qui ont soutenu notre cause et qui nous ont aidés, autant dans le domaine civil que dans le domaine militaire. Nos deux pays ont toujours été et sont encore très proches l’un de l’autre.

Viny : Comment les œuvres exposées ont-elles été choisies ?

A.A : L’ambassade de Cuba à Alger s’est occupée du choix des peintures et des photographies exposées en se basant sur plusieurs critères. Notamment sur un critère temporel, la plus ancienne des peintures date de 1954, et les plus récentes datent de cette année. Ce sont également les plus grands noms de la peinture cubaine qui ont été sélectionnés.

Viny : Comment cette exposition est-elle accueillie par le public ?

A.A : Comme vous avez pu le constater, il y a toujours des gens dans la galerie. L’exposition marche plutôt bien. Le public semble beaucoup s’intéresser aux œuvres et à la mise en évidence de la force des liens entre notre pays et Cuba.

Viny : Merci d’avoir bien voulu nous accorder de votre temps monsieur Arroussi.

A.A : Mais je vous en prie. Cela fait plaisir de voir les jeunes s’intéresser aux expositions et à la vie culturelle en général. Vous serez toujours les bienvenus à la galerie Racim.

 

Crédit photo : Yasmine Ziki © Vinyculture

Rappelons que l’exposition se déroule jusqu’au 15 novembre de 10h à 17h à la galerie Mohamed-Racim (7, Avenue Pasteur) à Alger.