Alger – Exposition « Photographes de Guerre » au MAMA jusqu’en août

26/04/2013, 17 h 11 min Partages1
Temps de lecture estimé 1 minute et 33 secondes

Le Musée d’Art Moderne d‘Alger lance l’exposition « Photographes de Guerre », où seront présentées des œuvres de photographes nationaux et étrangers qui ont soutenu la guerre de Libération Nationale. Parmi eux, Marc Garanger qui présentera sa série photographique « Femmes Algériennes »

Source image : Time.com
Source image : Time.com

Photographe et cinéaste français, Marc Garanger a exposé sa série « Femmes Algérienne 1960 » dernièrement au Centre Culturel Algérien de Paris. Son œuvre est maintenant présentée en Algérie depuis le 20 avril, et jusqu’au 30 août au Musée d’Art Moderne d’Alger. L’exposition sera suivie d’un colloque de deux jours (15 et 16 mai) sous le thème : « Introduction du visuel dans la guerre de libération nationale – L’imagerie et la révolution ».

Âgé de 25 ans à l’époque, Garanger est appelé pour passer son service militaire dans la troisième wilaya à savoir la Kabylie, où il sera considéré comme photographe officiel de son régiment. Afin d’identifier les villageois, accusés de soutien au FLN, le commandant du régiment avait estimé que les habitants devaient avoir des cartes d’identités, c’est ainsi que Garanger a été forcé de prendre des photos de femmes kabyles. En acceptant le travail qu’on l’obligeait à faire, il allait témoigner de son refus et de son opposition pour la guerre.

Le photographe a ainsi réalisé des portraits de femmes qui n’avaient jamais, auparavant, croisé des européens. Arrivé à elles, il les plaça une à une sur un tabouret, sans leurs voiles, tatouages exposés, le tout en face d’un mur blanchâtre. Il reviendra chez lui avec 2000 photos prises en dix jours. Il disait que le seul moyen pour ces femmes de protester contre la colonisation était leur look unique, la rigidité de leurs poses et l’intensité de leurs regards.

Tags:     

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!