Alger inspire Frederick Arthur Bridgman

15/02/2012, 19 h 02 min Partages0
Temps de lecture estimé 1 minute et 1 seconde

Frederick Arthur Bridgman, né le 10 novembre 1847 en Alabama (États-Unis) est un artiste peintre connu pour ses œuvres orientalistes.

Bien que ce nom soit méconnu de beaucoup d’algérois, une facette d’Alger des plus douces, belles, languissantes, un coté des plus espiègles de cette ville fut dévoilé par ses pinceaux.   .

C’est en 1866, après avoir étudié à la Brooklyn Art Association et à la National Academy Of Design, qu’il débarque en France où il ne tardera pas à intégrer l’atelier de Jean Léon Gérôme qui lui implémentera le souci du détail, de la finition et qui lui transmettra un grand intérêt pour l’orient.

Ainsi, Bridgman fera son premier voyage en Afrique du nord entre 1872 et 1874. Naturellement, comme son prédécesseur Eugène Delacroix, il peindra ces paysages, ces visages tout en lumière qui frappent lorsqu’on découvre cette région, à l’époque encore si mystérieuse.

Ensuite viendront ces scènes d’intérieur, ces étroites ruelles. Tout ce qui fait que le temps se fige pour l’amoureux de cette blanche perle…

Il immortalisera jusqu’à son décès en 1904 des décors enchanteurs d’Algérie et d’Egypte, dans quelques centaines d’œuvres.
image

Tags:      

Votre Avis (1 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!