Alger- Rencontres autour de Frantz Fanon en juillet

25/06/2012, 19 h 14 min Partages0
Temps de lecture estimé 1 minute et 45 secondes

L’Agence Algérienne pour le rayonnement Culturel (AARC), en partenariat avec les éditions Apic, organisent du premier au 10 Juillet, des rencontres intitulées « Esprit de Frantz Fanon » autour des œuvres et de l’héritage du grand psychiatre et militant anticolonialiste, selon un communiqué de l’agence.

Ces rencontres se divisent en trois parties. La première est un colloque, prévu de 2 au 4 juillet, qui tournera autour des thématiques inspirées des expressions célèbres de Frantz Fanon telles que « Nous ne voulons rattraper personne » ou « Nous voulons marcher tout le temps », pour ne citer que celles-ci. Les organisateurs considèrent ces thèmes comme programme à la veille de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie, indépendance à laquelle a participé activement Fanon.

La seconde partie est sous forme d’activités littéraires qu’animeront des écrivains et poètes algériens et étrangers du 6 au 9 Juillet.

La dernière partie est sous forme de conférences-débats qui seront abritées au siège de L’APS et placées sous l’exergue célèbre de Frantz Fanon « Ouvrir l’horizon, porter la lumière chez soi, mettre debout soi-même et son peuple« .

Grand nombre d’intellectuels de renom prendront part à ces rencontres, on peut citer les économistes égyptiens Samir Amin et George Corm, de l’ancienne ministre de la culture et écrivain malienne Aminata Dramane Traoré ou encore de la psychiatre et ex-assistante de Fanon, Alice Cherki.

En plus d’être un « hommage reconnaissant » au psychiatre, « Esprit de Frantz Fanon » se veut être une tentative de « faire vivre le cœur vivant de la pensée et de l’action de Frantz Fanon ».

Frantz Fanon est né en 1925 et est décédé en 1961, emporté par la leucémie, dans un hôpital américain. Il avait été nommé médecin chef à l’hôpital psychiatrique de Blida, avant d’entrer en clandestinité pour rejoindre, en 1957, les rangs du Front de libération nationale (FLN) et s’engager pour l’indépendance de l’Algérie.

1 2
Tags:      

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!