Algérie : cinquante ans et des questions

24/03/2012, 13 h 00 min Partages0
Temps de lecture estimé 4 minutes et 16 secondes

5 Juillet 1962, une date que tous les algériens ont en mémoire, date de la naissance de la république Algérienne démocratique et populaire. 50 ans après, qu’est ce qui a changé chez nous, Algériens ?

Les algériens d’aujourd’hui sont-ils les algériens d’hier ? La réponse à cette question est, incontestablement, non. La mentalité algérienne a beaucoup changé et ce, dans tous les domaines.
En 1962, les algériens étaient fiers de leur pays, fiers d’y être, et heureux de lui avoir donné l’indépendance. Malheureusement, aujourd’hui, beaucoup de jeunes, diplômés ou pas, essayent, par tous les moyens de fuir ce pays. Mais pourquoi ? À cause d’une mentalité changeante ? À cause d’un manque cruel d’activités culturelles ; ce qui engendre un manque d’épanouissement chez les jeunes, les poussant à chercher ailleurs ce qu’ils pourraient créer de leurs propres mains ici ?
Il faut dire que les jeunes d’aujourd’hui n’ont rien, ou presque pour s’occuper, si ce n’est s’adosser contre un mur des journées durant, tentant de tuer le temps.

En cinquante ans, beaucoup de choses ont changé. Certaines dans le bon sens, et d’autres non. Des valeurs se sont évanouies, d’autres sont encore là.
La société algérienne, en général, a connu une transformation radicale en peu de temps. Beaucoup de facteurs sont à l’origine de ces changements, tels que la modernisation et l’occidentalisation d’une partie de la société. Mais également, la décennie noire (les années 90’s) qui a changé à jamais les Algériens.
Un algérien ne peut être compris que par un autre algérien. Le peuple s’accepte comme il est, non comme il devrait être.
L’Algérien a-t-il mûri ? Cette question reste très complexe. La solidarité algérienne reste un model certes, les Algériens ont tendance à s’entre-aider, et là réside une grande qualité de notre peuple. Mais paradoxalement, la tolérance se fait rare. La religion a pris une ampleur qu’elle ne mérite pas dans notre société. Ce qui devait être personnel et spirituel à la base, est devenu un fond de commerce pour beaucoup.

1 2 3
Tags:    

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!