Vinyculture

Un Algérien de 17 ans développe son propre jeu vidéo

Par / Le 04/10/2017, 14:10
Temps de lecture estimé 1 minute et 48 secondes

Il s’appelle Houari Mohammed Amine, il n’a que 17 ans et développe seul un des premiers jeux vidéo 100% algérien.

Originaire de Maghnia, de la wilaya de Tlemcen, Houari Mohamed Amine a toujours été passionné par l’informatique et la création. Aujourd’hui lycéen en terminale section Mathématiques, il a déjà développé des applications et des jeux en 2D sur Android tels que « Flappy Gandouz », tout omme le jeune Oussama B avant lui.

Constatant le peu d’intérêt du public pour les jeux, le lycéen se tourne vers une autre activité créative : le dessin. Il donne vie à un cartoon intitulé « Yawmiyat al Gandouz » qui, à travers son personnage principal, reflète et traite plusieurs problèmes quotidiens de la société algérienne, le tout avec humour, légèreté et pertinence. Mais son aspiration est de de développer un jeu vidéo en 3D et entièrement algérien, grâce à ses décors.

Continuant à produire des épisodes de son cartoon, qui reçoit de plus en plus d’attention en ligne, il consacre au final une partie de son temps à travailler sur son jeu « DZombZ », un FPS du style aventure/survie/horreur qui se passe en Algérie, dont le texte est en Derja mais qui sera traduit en d’autres langues.

Ce jeu n’est pas le premier produit algérien du genre mais il en fait partie. Une démo est déjà en ligne et gardez à l’esprit que ce jeune homme travaille entièrement seul, sans aucune équipe technique ni d’aide financière. Il nous confie d’ailleurs que ce n’était pas aisé à réaliser. Après des débuts avec une machine peu puissante, l’adolescent se met à travailler pour se permettre un matériel plus sophistiqué et un meilleur résultat à l’écran.

Même si ce n’est qu’un jeu amateur, il présente énormément de potentiel et l’effort est plus que louable, alors encourageons Houari Mohamed Amine à poursuivre son rêve et à continuer son travail -sans négliger ses études- en partageant sa démo et en le suivant sur sa page Facebook.

Vous pourriez aimer:

"Rage, rage against the dying of the light".

Restez connectés

Se Connecter


ou

Pas encore inscrit(e) ? Inscrivez-vous ici

Inscription