Partagez !
  • 67
    Partages
Temps de lecture estimé 2 minutes et 48 secondes
L’année 2018 a aussi vu la disparition d’un des pionniers de la peinture algérienne moderne : Abdallah Benanteur, qui a peint l’Algérie comme personne, notamment dans ses œuvres : « Paysages à Médéa », « Retour à Tipaza » et « Promenades en Algérie, Djurdjura ». Mohamed Djedid, alias « Boudaw » s’est aussi éteint cette année, au mois d’avril, laissant derrière lui une grande carrière de comédien, notamment dans les années 1990 où il s’est illustré avec la troupe « Toulathi el-amdjad ». Sonia Mekkiou, dite « Sonia », s’en est allée à l’âge de 63 ans. Grande comédienne de la scène algérienne, elle s’est notamment illustrée à travers son investissement dans la gestion des théâtres d’Annaba et de Skikda, sans pour autant quitter ce pour quoi elle respirait : le théâtre.
Similaire  Décès de l'auteur et journaliste culturel Mansour Abrous
Enfin, le monde de la sculpture s’est endeuillé après la disparition de Mohamed Demagh, le « loup blanc » des Aurès qui, à sa manière, a su marquer l’histoire algérienne en prenant les armes lors de la révolution puis en consacrant l’entièreté de sa vie à son art.

1 2