Assassin’s Creed : Ce qu’il faut savoir avant le film

27/09/2016, 11 h 07 min Partages0 assassins-creed-film
Temps de lecture estimé 6 minutes et 12 secondes

La saga Assassin’s Creed est non seulement la poule aux oeufs d’or d’Ubisoft en termes financiers, mais aussi l’un des récits vidéo ludiques les plus travaillés et les plus complexes qu’il nous ait été donné d’expérimenter ces dix dernières années. Retour sur une histoire passionnante en vue d’une adaptation cinématographique qui s’annonce ambitieuse.

A noter que ce dossier ne traitera pas d’éléments en rapport avec la jouabilité, les graphismes ou tout autre aspect des jeux vidéo, mais seulement du récit et des ses personnages afin de vous familiariser avec l’univers.

5741bbd9-fa61-4f71-924a-5244f2f3f0b0_s8gc

Contexte du récit

L’histoire d’Assassin’s Creed joue avec plusieurs concepts très intéressants: le rapport temporel entre deux époques en premier lieu et tout ce que cela implique de répétitivité dans l’erreur humaine. L’héritage et l’unité dans tout sa splendeur. Car dans cet univers, on incarne avant tout un personnage dans le présent (Desmond Miles) qui est transporté dans la peau de l’un de ses ancêtres à travers un lecteur de mémoire génétique nommé l’Animus. Dans ces expériences du passé, le but serait à première vue de trouver des artefacts convoités par l’un ou l’autre des deux camps se livrant bataille. Les assassins et les templiers.

maxresdefault

Ces deux factions, qui sont au centre de l’intrigue à toute époque évoquée, partagent un but commun mais diffèrent dans leurs méthodes respectives. Pour les assassins que le joueur incarne, il s’agit avant tout de liberté, d’honneur et d’action. Tandis que les templiers, dont le background se base essentiellement sur des théories conspirationnistes contemporaines, cherchent le contrôle pour arriver à l’évolution. Cet aspect, qui est malheureusement exposé trop subtilement dans les jeux vidéo pour donner plus de place à des phases d’assassinats et/ou d’exploration, est pourtant l’essence même de la saga sur lequel devrait se baser essentiellement le long-métrage.

Le combat entre assassins et templiers ne représente pas seulement un combat idéologique mais met aussi en exergue une continuité d’idées, qui perdure à travers le temps et dont l’analogie avec notre monde avec notre monde actuel est évidente. C’est ainsi qu’Ubisoft arrive par exemple à tacler certains systèmes ou gouvernements à travers une histoire construite de main de maître et ficelée de bout en bout (du moins dans les premiers opus) avec différents éléments cachés qui sont bien plus évocateurs que d’autres.

1 2 3 4

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!