Avant-goût de la Picturie Générale II

14/03/2014, 23 h 13 min Partages0
Temps de lecture estimé 2 minutes et 34 secondes

C’est dans une ambiance arty friendly que l’on retrouve les artistes de « Picturie Générale II » à la Baignoire, et c’est un grand moment que l’on vous relate à J-1 du vernissage.

L’installation de l’exposition s’est faite avec un Mourad Krinah, commissaire de l’exposition, présent partout et veillant sur la scénographie de l’événement, qui s’annonce très intéressante.

Avant de commencer à découvrir de salle en salle les différentes œuvres exposées, nous sommes face à la fameuse Baignoire d’époque qui donne toute l’identité du lieu.

Nous avons également pris quelques minutes du temps précieux de Mourad, en cette veille de vernissage, pour papoter un peu. Nous sommes tout d’abord revenus sur le concept de Picturie Générale en lui-même. Mourad explique qu’il venait d’un jeu de mots, vouloir représenter la proximité, une certaine ouverture et c’est l’idée même de cette manifestation artistique. Le concept derrière est également de démontrer le travail qui est fait par notre scène émergente. Dire, au final, que ces artistes travaillent ici et ailleurs, qu’il s’agit d’une action dans la continuité et que ces rendez-vous picturaux permettent de restituer au public des réflexions menées par chacun.

Notre prochaine interrogation concerne le artistes sélectionnés pour chaque édition. Il nous explique qu’il faut d’abord avoir un certain état d’esprit : cet esprit d’équipe, accepter d’être à fond dans la préparation de l’exposition en donnant de son temps, et de ses moyens aussi, puisque toutes les œuvres présentées sont auto financés.

Nous voyons effectivement de nouvelles têtes et œuvres sur le catalogue, dans l’objectif d’être le plus représentatif de ce qui se fait aujourd’hui par la scène émergente à travers différents supports : Peinture, Sculpture, Vidéo, Photographie, Installation etc.

Le concept de Picturie Générale gagne en crédibilité puisque des artistes volontaristes souhaitent adhérer à l’idée et faire partie de cette aventure. La deuxième édition ne consacre pas de thèmes. Chaque artiste vient présenter son monde en utilisant divers moyens d’expressions. Pour les prochaines éditions, il sera possible selon Mourad que des problématiques soient posées.

1 2
Tags:    

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!