fbpx
batman-v-superman-dawn-of-justice

Batman v Superman : Dawn of Justice – Explications et Références du film

Spread the love

Si Batman v Superman : Dawn of Justice est un film aussi complexe qu’important, c’est en raison de son statut d’introduction de ce que l’on appelle depuis peu le DC Extended Universe, qui a pour mission d’introduire les personnages DC Comics sur grand écran en vue de leur réunion dans Justice League.

Et autant dire que le film de Zack Snyder s’est donné tout les moyens pour réussir sur ce terrain quitte à fragiliser le scénario. Les références aux comics sont légion, subtiles pour certaines et beaucoup moins pour d’autres. Certains diront que cela contribue à la densité divine du film et d’autres pesteront dessus. Pour notre part, nous ne ferons qu’énumérer ces éléments en plus de quelques explications. A noter que la liste de références n’est pas exhaustive.

Références

The Dark Knight Returns

Depuis l’annonce du film en 2013, le topo était déjà donné. Le film allait s’inspirer de The Dark Knight Returns par Frank Miller, qui avait déjà donné quelques idées à Christopher Nolan dans le dernier épisode de sa trilogie. Dans ce run, on voyait un Bruce Wayne vieux et désabusé qui avait pris sa retraite suite à une décision du gouvernement. Son retour sur la scène super-héroïque ne plaît pas et Superman est donc envoyé pour l’arrêter.

Batman-V-Superman-Dark-Knight-Returns-Armor

Le film ne suit clairement pas la même trame scénaristique mais se permet de gros clins d’œil bien juteux vis-à-vis du comics, dont les plus notables sont :

  • La Kryptonite synthétisée en gaz de Batman, utilisée abusivement dans le film alors que dans le comics elle n’est que le dernier recours de Batou.
  • La Bat-armure que porte Bruce Wayne durant le combat final, ainsi que son costume normal sont sensiblement les mêmes.
  • Quand Superman est frappé par une bombe nucléaire au-dessus de la terre et que son corps reprend des forces grâce au soleil.

The Death of Superman

11997a668a848ea01a1267aac69df145

À l’arrivée de Doomsday (grand antagoniste du film) dans la deuxième bande annonce, on se doutait déjà de quelques clins d’œil vis-à-vis de l’arc, on était toutefois loin de se douter que Snyder irait aussi loin dans son adaptation. En effet :

  • Superman emportant Doomsday dans l’espace est un passage tiré directement du comic book, sauf qu’ici c’est nettement plus significatif étant donné les événements survenus dans Man of Steel, le héros voulant éviter les dégâts causés auparavant.
  • La mort de Superman en elle-même et sa résurrection à venir à la fin du film. Malgré les circonstances différentes, l’Homme d’Acier meurt de la main de Doomsday et inversement, ce qui est en soi l’un des choix les plus difficiles à faire pour la saga à venir.
  • Les « différentes » funérailles du héros, ainsi que Lois Lane près du corps de Superman.

Crisis on Infinite Earths

Flash-crisis-79911

  • L’arrivée de Flash après le « Knightmare » de Bruce Wayne renvoie directement à ce crossover dans lequel Barry Allen vient prévenir Batman d’un danger imminent. La pose du héros en elle-même est pratiquement la même que dans le comics.

Divers références

  • « On n’est plus en 1938 » cette phrase que dit Perry White à Clark Kent fait tout simplement référence à l’année où a été créé Superman
  • « Hahaha, joke’s on you Batman » inscrit sur le costume de Robin dans la batcave. Renvoyant bien évidemment à Jason Todd, le deuxième Robin tué par le Joker.
  • Dans la photo que voit Batman de Wonder Woman, on peut voir qu’il s’agit de la première guerre mondiale, période à laquelle prendra lieu le film sur l’Amazone.
  • Le photographe apparu au début du film en compagnie de Lois Lane est Jimmy Olsen, malheureusement mort deux minutes plus tard.

Batman-v-Superman-SDCC-trailer-1-1940x847-bbbdd

Explications

Deux éléments restent flous en ce qui concerne la trame scénaristique. Des éléments directement en rapport avec la suite du film qui arrivera l’année prochaine dans Justice League.

Pour la première, il s’agit de la visite de Flash. Joué par Ezra Miller, le bolide écarlate semble venir du futur afin de prévenir Bruce Wayne de quelque chose dont ce dernier n’a pas encore conscience. Cette scène n’a bien évidemment aucun sens dans le film et n’aura d’utilité que dans un an. Certains y voient le plus gros défaut du film qui sort de son contexte juste pour préparer la suite, d’autres ont sauté de joie en voyant le speedster. Qu’importe, la scène est liée au cauchemar que fait Batman, qui se retrouve dans une sorte de futur apocalyptique à combattre des démons ailés.

batman-vs-superman-bruce-wayne-reve-batman-vision-900x377

Ce qui nous amène au deuxième point, concernant Darkseid, le gros vilain de Justice League. Introduit dans cette scène « cauchemardesque » de la plus subtile des manières. Le signe « oméga » vu de loin est le sien, tout comme les « paradémons » qui sont ses pions. Le vilain peut dans certains cas plier la volonté des autres à la sienne, ce qui pourrait expliquer le comportement de Superman dans cette scène et l’avertissement de Flash le concernant. La scène en elle-même pourrait même être une prémonition pour ce qui va arriver et on ne serait pas étonné de voir le même passage dans Justice League. Superman dit avoir perdu quelqu’un dans cette scène et qu’il en tient Batman pour responsable. Ce qui renvoie au jeu vidéo Injustice – Gods Among Us dans lequel Superman devient un tyran après avoir perdu Lois Lane de la main du Joker.

Batman-v-Superman-injustice-af052

Lex Luthor de son côté dit « Il arrive, et il a faim » dans sa dernière scène, ce qui pourrait même suggérer que son passage dans le vaisseau Kryptonien lui aurait donné quelques informations intéressantes.

Conclusion

Batman v Superman – Dawn of Justice ne prendra toute son ampleur qu’avec Justice League, les nombreux éléments flous étant destinés au film réunissant tout les héros. Les nombreuses références et le respect de la matière d’origine est toutefois louable.