Une BD à découvrir : Virginie, une histoire qui sent la colle Cléopâtre

14/09/2014, 18 h 47 min Partages0 BD blog
Temps de lecture estimé 2 minutes et 20 secondes

Ah, la BD ! cet art qui allie si bien dessin et texte, une double insufflation de vie au service d’une histoire, tantôt légère tantôt profonde. Aujourd’hui, je vous invite à découvrir le créatif Kek, développeur web qui dessine à ses heures perdues, à travers sa BD « Virginie, une histoire qui sent la colle Cléopâtre ». Et ça vaut le coup d’œil !

virginiehistoirecollecleopatre_60456

Vous souvenez-vous de votre amour d’enfance ? De celui ou celle qui a fait battre votre cœur pour la toute première fois alors même que le mot amour vous était étranger ? Et si vous n’aviez pas eu le temps de lui dire au revoir à l’époque, jusqu’où iriez-vous aujourd’hui pour la/le retrouver ? Ceci est l’histoire vraie de Kek, l’auteur de la BD, et il nous en parle de manière touchante.

Cela-dit, mettons-nous bien d’accord, ce n’est pas pour autant une histoire à l’eau de rose et aux pralines pailletées. Bien qu’arborant des atours enfantins (la police d’écolier, les dessins minimalistes), le tout s’adresse à Mr/Mme tout le monde, le propos étant universel. La quête du petit Kek qui essaie de retrouver sa belle Virginie 16 années durant est racontée de la même manière que l’aurait fait votre meilleur ami, avec des petits gros mots par-ci, de la taquinerie par-là, des moments d’amour à d’autres moments de tendresse, une atmosphère ultra légère que l’authenticité caractérise merveilleusement.

Capture

Non seulement l’histoire est à la base véridique, mais même si elle ne l’était pas, on y aurait cru sans broncher tant, encore une fois, ça s’adresse directement au lecteur, à sa jeunesse, sans aucun détour ni artifice. Ceci est d’autant plus appréciable que la BD fait dans les 70 pages, autant de pages que l’on tourne avec plaisir, avec la curiosité de savoir comment sa recherche du premier amour se conclue.

En la parcourant, j’ai eu envie d’en parler et de partager ma découverte dans l’immédiat. C’est frais, léger, et avec 0 prise de tête. Mais attention, je ne crie pas au génie ou au chef d’oeuvre, l’oeuvre remplie exactement son rôle, et on n’en demande pas plus. Faites vous ce petit plaisir entre deux films ou épisodes, lisez l’histoire de Kek.

Lien de la BD pour une lecture gratuite :

Kek est une personne très créative qui s’adonne à plusieurs disciplines artistiques. Si ça vous intéresse d’en savoir plus sur lui, ses jeux, ses autres BD, ses musiques préférées ou ses hobby, tout son monde se trouve logé dans un Blog Personnel, riche de pleins de petites surprises que je vous laisse découvrir. Il pourrait même y avoir dedans des choses dont on vous reparlera bientôt. Qui sait !

Tags:       

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!