Login form protected by Login LockDown.


Partagez !
Temps de lecture estimé 1 minute et 23 secondes

Après avoir été longtemps pressentie pour tenir un rôle important dans le prochain film du cinéaste iranien Asghar Farhadi, récemment oscarisé pour « Une Séparation » (2011), Marion Cotillard, oscarisée de son côté pour « La Môme » (2007), vient finalement de se désister au profit d’une autre actrice française tout aussi talentueuse: Bérénice Béjo.

Cette dernière a pu, d’ailleurs, démontrer toute l’étendue de son talent dans le film muet qui a tant fait parler de lui, j’ai nommé « The Artist » (2011), écrit et mis en scène par Michel Hazanavicius, son réalisateur de mari, pour lequel elle a campé avec brio le premier rôle féminin, lui valant au passage le César de la meilleur actrice et une kyrielles de prix et de nominations ici et là.

Similaire  L'Algérie à l'honneur au festival "Filmer le travail" à Poitiers

Dans le prochain film d‘Asghar Farhadi, un thriller social dans la même veine que « Une Séparation » selon le réalisateur, l’actrice française pourra de nouveau faire usage de ses talents oratoires pour donner la réplique à Tahar Rahim, autre chouchou des Césars avec déjà deux statuettes dans son escarcelle; César du meilleur acteur et du meilleur espoir masculin pour « Un Prophète » (2009), un doublé inédit.

Autre détail de « taille », le réalisateur iranien n’aura plus à composer, cette fois-ci, avec les sempiternelles contraintes imposées aux artistes dans son pays, vu que le tournage aura lieu en région parisienne à partir du mois d’octobre prochain. De quoi lui permettre de donner libre cours à son inspiration dans la langue de Molière, en plus, puisque le film sera tourné en Français.

Similaire  Un artiste-peintre algérien salué par les stars d'Hollywood