fbpx
Ces Algériens disparus en 2020

Ces Algériens qui nous ont quittés en 2020

Partagez !
Temps de lecture estimé 1 minute et 41 secondes

Si l’année 2020 touche à sa fin, elle ne nous aura rien épargné. Entre pandémie et crise économie, 2020 nous aura également volé de grands artistes et artisans algériens, partis rejoindre l’éternel.

Nous rendons hommage ici à ces Algériens disparus en 2020 et qui auront laissé la culture algérienne un peu plus orpheline.

Mohamed El Ferkioui :

Musicien de chaâbi, Mohamed El Ferkioui nous a quittés en début d’année. Lui qui avait par une rencontre hasardeuse permis à l’aventure El Gosto de voir le jour, s’en est allé, emmenant avec lui son amour de la Casbah.

Idir : 

Le chantre de la chanson kabyle est décédé en mai dernier. De nombreux hommages, au niveau national et international, lui ont été rendus pour l’occasion.

Nouria Kazdarli :

C’est à l’âge de 99 ans que la comédienne Nouria Kazdali est décédée en août. Elle aura fait les beaux jours du théâtre algérien où elle a contribué à plus de 200 pièces durant sa longue carrière.

Elle a également joué à la télévision dans des téléfilms et feuilletons.

Zinedine Zebar :

Le photographe de presse Zinedine Zebar a laissé un immense vide dans le cœur de ses collègues. Collaborateur à l’AFP, au Figaro ou à Der Spiegel, Zinedine Zebar était la voix et l’image de sa génération. Il s’est éteint en novembre à l’âge de 63 ans.

Ali El Kenz :

Sociologue et écrivain de langue arabe, Ali El Kenz a été professeur de sociologie à l’Université d’Alger avant de rejoindre celle de Nantes. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dans la discipline. Il nous a quittés le 1er novembre à l’âge de 77 ans.

Hamdi Benani :

Maître incontesté du Malouf, Hamdi Benani s’en est allé en septembre à l’âge de 77 ans, laissant orphelins les amoureux de cette discipline.

Parmi les autres disparus, citons l’artiste peintre et céramiste Mounia Halimi Fernani, l’historien Abdelmadjid Merdaci, le marionnettiste Noureddine Douila ou encore le comédien Bachir Benmohamed.

Paix à leurs âmes !