fbpx

Ces séries arrêtées trop tôt

Spread the love
Temps de lecture estimé 4 minutes et 2 secondes

Atteignant depuis quelques années une qualité cinématographique, les séries TV développent une fan-base conséquente, qui se donne le droit d’intervenir dans l’avenir de son programme préféré voire même d’être déçue suite à une annulation prématurée.

Si certaines séries à l’image de Friends, Grey’s Anatomy ou NCIS atteignent ou dépassent les 10 ans d’existence, pour d’autres programmes, continuer dans la durée est une toute autre problématique. Annulées au bout d’1, 2, 4 ou 5 saisons, les séries suivantes restent en suspens et ne connaissent pas de fin réelle, au grand désarroi de leurs fans.

Années 90 :

Freaks & Geeks :

freaks&geeks

En 1999, Freaks & Geeks débarque sur les écrans et suit les aventures de deux bandes au lycée McKinley. D’un coté, les Freaks, rebelles qui ne travaillent pas, fument, et sèchent les cours. De l’autre, les Geeks, les matheux du premier rang, sans aucune vie sociale. La série est axée sur ces deux bandes d’adolescents dans le Michigan, durant l’année scolaire 1980-1981.

Loin des clichés et stéréotypes autour d’un teen show habituel, Freaks & Geeks avait réussi le pari de traiter de l’adolescence avec naïveté, humour et beaucoup de recul. Des acteurs de renom ont par ailleurs fait leur début dans la série, à l’image de Jason Segel (How I Met Your Mother), James Franco (Spiderman, 127 hours) ou encore Seth Rogen (50/50).

Malheureusement, la série ne connaitra qu’une seule saison, laissant les fans et les critiques- qui avaient encensé la série– sur leur faim.

Ellen :

Ellen

De 1994 à 1999, l’actuelle présentatrice de l’émission The Ellen Show, Ellen Degeneres, s’illustrait dans une sitcom sur ABC, sobrement intitulée « Ellen ».

Aux cotés de Jeremy Piven (Entourage), Joely Fisher et de nombreux guests, Ellen Degeneres interprétait le rôle d’Ellen Morgan, jeune libraire à la recherche de l’amour.

Avec des répliques qui font mouche et un ensemble touchant, c’est un succès immédiat pour le show. Mais tout bascule lors de la 4e saison où Ellen fait son coming-out à l’écran comme à la ville. L’Amérique puritaine s’élève contre cet acte et la série est annulée une saison plus tard.

Aujourd’hui, DeGeneres est la présentatrice la mieux payée des networks américains et est une des personnalités les plus influentes au monde. Belle revanche.

Le Caméléon :

caméléon

« Il existe des êtres doués d’une intelligence supra normale, des génies qui possèdent entre autres la faculté d’assumer n’importe quelle identité ». C’est par ces mots que commençait le générique du « Caméléon », de 1996 à 2000, années de sa diffusion. La série suivait les aventures de Jarod, génie qui venait de s’échapper du Centre où il avait été enfermé toute sa vie, et sa quête pour retrouver ses origines.

Deux téléfilms nommés « Caméléon contre Caméléon » et « l’antre du Diable » ont suivi la fin de la saison 4, afin de clore en beauté l’intrigue, trop peu pour les fans, qui espèrent un sequel.

Années 2000 :

Emily Owens M.D :

someone's

Les séries médicales nous ont habituées à beaucoup de drame (Urgences, Grey’s Anatomy) ou à du décalé (Scrubs), mais rares sont celles qui arrivent à allier intelligemment le monde du drama et de la comédie, et offrir un produit qui touche les cordes sensibles de chacun.

C’est Mamie Gummer, fille de -Déesse- Meryl Streep, qui interprète avec justesse le rôle principal d’Emily Owens, jeune interne en chirurgie qui tente de devenir adulte et de mettre de coté son passé d’intello réservée. Elle retrouve au Denver Mémorial Hospital, son amour de lycée, médecin également, et la petite-amie de ce dernier, très compétitive.

Malgré un synopsis qui pourrait laisser croire à une série sirupeuse et guimauve, Emily Owens s’avère être une série touchante, drôle et profondément humaine, sans jamais tomber dans le pathos. À voir absolument.

Bomb Girls :

bomb-girls-poster-1_595

Cette série canadienne produite en 2012 suit 4 femmes travaillant dans une usine d’armement durant la Seconde Guerre Mondiale. Sujets d’époque, décors d’époque, intelligence de femmes et références sont les forces de show, annulé au bout de deux petites saisons.

La réaction des fans ne s’est pas faite attendre, un site pour demander le retour de Bomb Girls ayant même vu le jour. Shaw Média, distributrice de la série, a répondu aux appels en annonçant un téléfilm début 2014.

Les autres séries :

Sur l’autel des séries annulées trop tôt, nous pouvons aussi citer « Go On », « How To Make It In America », « Pushing Daisies » ou « Veronica Mars ».