« Crazy, stupid, love » : folle(s) histoire(s) d’amour

06/11/2011, 22 h 34 min Partages0
Temps de lecture estimé 1 minute et 20 secondes

Steve Carell, Julianne Moore, Emma Stone, Kevin Bacon, Ryan Gosling et Marisa Tomeï, voilà le casting haut de gamme que la comédie « Crazy, stupid, love » s’est offert.

Le synopsis pourrait faire croire à une énième guimauve romantique, mais il n’en est rien. Ainsi, l’humour est bien présent dans ce film qui suit la vie de Cal Weaver (Steve Carell), qui est trompé et quitté par sa femme (Julianne Moore) après plus de 20 ans de vie commune. Au bord du désespoir, il rencontre Jacob (Ryan Gosling), playboy trentenaire qui le prend en main et lui apprend à séduire à nouveau, mais Cal ne veut que récupérer sa femme…

Mais il n’est pas le seul à subir les affres de Cupidon, puisque son fils Robbie, 13 ans, est fou amoureux de sa baby-sitter Jessica. Tandis qu’Hannah (Emma Stone), jeune étudiante en droit, que Jacob avait vainement essayé de séduire, cherche elle à oublier son ex dans les bras du premier venu.

Ce méli-mélo de sentiments est exacerbé par les maladresses de chacun, les quiproquos sont légion, et certaines situations sont pour le moins qu’on puisse dire inattendues.

Film émouvant, drôle et décalé, il vous offrira un bon moment de détente. Et si Cupidon n’était pas un si bon archer que ça ?

Mention spéciale aux deux acteurs Analeigh Tipton et Jonah Bobo, qui représentent les benjamins de ce cast. Julianne Moore nous révèle une autre palette de son jeu d’actrice. Reste à regretter le peu d’importance donnée aux rôles tenus par Kevin Bacon et Marisa Tomeï.

Tags:        

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!