Critique Ludique : To The Moon – PC

15/08/2013, 15 h 11 min Partages0

Abonnez-vous


Temps de lecture estimé 4 minutes et 8 secondes

To The Moon fait partie de cette catégorie de jeux qui misent beaucoup sur l’histoire et l’ambiance plutôt que le gameplay. Est-ce que le voyage proposé vaut le détour ? Le jeu vous emmènera-t-il réellement sur la Lune ? Réponse dans cette Critique Ludique.

L’aventure se met en place avec l’agonie d’un vieil homme. Vivant seul avec l’aide d’une servante et ses enfants, dans sa précieuse maison au bord d’une falaise juchée d’un grand phare. C’est là que le joueur intervient à travers deux personnages caractériels, qui ont une mission capitale vis-à-vis du mourant.

Le Dr. Eva Rosalene et le Dr. Neil Watts sont deux collègues qui travaillent pour une société très spéciale, Sigmung Corp, dont le service consiste à réaliser le vœu le plus cher d’une personne avant sa mort. Le vieil homme les ayant sollicités, vous débarquez dans sa demeure après avoir choisi d’incarner l’un des acolytes, le personnage restant se contentera de vous suivre tout au long de l’aventure.

Débute alors votre périple en apprenant la nature du vœu du mourant : Partir sur la lune. Bien que l’on soit dans une histoire fictive, il ne suffit pas de claquer des doigts pour tout réaliser. Les deux scientifiques suivent dès lors un procédé technique à l’aide d’une machine, qui permet de pénétrer les souvenirs du mourant.

Une fois s’être introduit dans la mémoire, il faudra trouver un moment-clef dans la vie de la personne étudiée pour y insérer un élément qui la conduira plus tard à partir sur la lune, son vœu le plus cher, même s’il faut pour cela plonger dans toutes les époques de sa vie. Voilà le Synopsis de To The Moon, on ne vous en dira pas plus pour vous garder toutes les surprises.

Le jeu de Freebird Games prend la forme d’aventure/point & click où le gameplay se résume à sa plus stricte expression. Se déplacer, cliquer sur certains éléments du décor et à des moments précis, résoudre des grilles de puzzles d’une simplicité infantile. Enfants comme adultes peuvent parcourir le jeu sans la moindre encombre, l’intérêt du jeu se situant dans l’histoire et non le gameplay (tout le jeu est faisable à la souris).

Similaire  Alger- Au programme du FIBDA 2018

To The Moon est livré dans une ravissante enveloppe. Les graphismes se présente en 3D isométrique façon 16 bit Super Nintendo, accompagnés d’une bande-son absolument magnifique que le piano conduit en maître. On est tout de suite emportés dans l’histoire qui se dévoile à nous peu à peu, nous donnant sans cesse envie d’en savoir plus.

[yframe url=’http://www.youtube.com/watch?v=LsAsJUTsYxs’]

Le scénario, pierre angulaire, vous transmettra une foule d’émotions directement liée au déroulement des événements. Les thèmes abordés (Mort, deuil, réclusion, séparation) sont matures et vous pousseront parfois à porter la réflexion sur vous-même et ce que vous vivez personnellement. Mais rassurez-vous le jeu sait aussi se montrer très drôle, notamment lors des échanges sarcastiques entre les deux héros de l’aventure.

Vous vous attacherez sans aucun doute aux personnages et leur histoire vous emplira tantôt de mélancolie, tantôt de joie, le tout sur fond de musique. Il est aussi important de signaler qu’il est totalement déconseillé (même interdit:) de faire To The Moon en désactivant le son, cela serait se gâcher un gros point du jeu bêtement.

Similaire  Captain Marvel - Un premier trailer dévoilé

Sans titreAu niveau des défauts, l’on peut citer certains allers-retours dont on aurait pu se passer, ou encore le manque total de gameplay. Le peu de puzzles présents sont tous identiques dans la manière de les aborder, ce qui les rend complètement inutiles, et les phases de recherche n’ont aucun palpitant. Sans être réellement des défauts, ces éléments-là sont à prendre en compte avant de se lancer dans l’aventure.

Vous passerez également énormément de temps à lire les boites de dialogues dans lesquels se développe l’intrigue. Si vous n’aimez pas lire, c’est mal parti pour vous, d’autant qu’il n’y a aucun doublage.

To The Moon vous sert environ 6 heures de voyage enrichi d’une musique impeccable et d’un scénario émouvant, qui porte à réflexion. On ne parle pas ici de scoring, de boss, de combo ou de levelling. Ici, c’est l’ambiance graphique et sonore qui est primordiale. Ici, c’est l’intrigue qui vous transportera.

Une expérience vidéo-ludique plus qu’un jeu vidéo traditionnelle, To The Moon est un incontournable pour les amateurs du genre et ceux qui veulent s’évader dans un monde onirique. Parangon des jeux qui prouvent que le média peut aussi s’éloigner de simples sensations « manette en main » et qu’il est à même de toucher le joueur en son âme et conscience.

1 2
Tags:     

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!