Cycle du cinéma Tchèque à Alger: Le programme

25/03/2013, 19 h 51 min Partages0
Temps de lecture estimé 2 minutes et 23 secondes

L’institut Français d’Alger en partenariat avec l’ambassade de la République Tchèque à Alger vous invite à partir du 3 Avril, à une série de projections et ce, dans le cadre du cycle du cinéma Tchèque.

"Jizda" de Jan Sverak. Source : if-algerie.com
« Jizda » de Jan Sverak.
Source : if-algerie.com

Après le cycle du cinéma Algérien avec les projections de Saint-Jacques…La Mecque et Palestro, Algérie : Histoire d’une embuscade, l’institut français lance un nouveau cycle, celui du cinéma Tchèque. On vous avait parlé de la projection de Something Like Happiness. Voici le programme entier de ce cycle qui s’étendra jusqu’au 24 avril.
Programme:

Le Mercredi 3 Avril à 18H30 :
Projection de « Something like Happiness » en présence du réalisateur, à savoir Bohdan Slama.

Synopsis : « Something like Happiness » est un long métrage qui raconte l’histoire d’un groupe de voisins résidant dans l’un des quartiers populaires d’une petite ville tchèque. Parmi eux, une mère abandonnée qui délaisse ses enfants en attendant que son amant se décide à quitter sa famille pour s’engager avec elle, et une femme qui veut rejoindre son fiancé émigré en Amérique tandis que son ami d’enfance lui, est amoureux d’elle.

Le Mercredi 10 Avril :

A 15H00 :
Projection du film d’animation pour enfants « Les aventures de Mole » qui regroupe cinq courts métrages dont : La petite taupe et le hérisson, la petite taupe et le téléphone, la petite taupe et les allumettes, la petite taupe et l’automobile et enfin la petite taupe et la musique.
A 18H30 :
Projection du long métrage « Jizda » réalisé par Jan Sverak en 1994. Ce film raconte l’histoire de deux amis, Fanta et Radek qui prennent la route ensemble dans une voiture qu’ils transforment en décapotable.

Le Mercredi 17 Avril à 18H30 :

Projection du long métrage « Rok d’àbla », réalisé en 2002 par Petr Zelenka, qui tourne de trois thèmes principaux : L’alcool, la musique et la magie, qui dans ce cas, est la combustion spontanée. Ce film raconte l’histoire de rencontres entre un musicien tchèque à savoir Jaromlr Nohavica et son guitariste Karel Plihal avec un auteur-compositeur de musique classique et de rock à savoir Jaz Coleman, un documentariste néerlandais nommé Jan Prent ainsi que les membres d’un groupe conservateur spécialisé dans la musique traditionnelle tchèque. A noter que le long métrage est basé sur des faits réels où plusieurs témoignages de combustions spontanées seront présentés.

1 2
Tags:   

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!