cycle films espagnols

Cycle de films espagnols à Alger de septembre à novembre

Spread the love
Temps de lecture estimé 2 minutes et 9 secondes

L’institut Cervantes d’Alger marque la rentrée culturelle avec des projections cinématographiques de films espagnols et argentins. Les différents films ont été primés lors de différents festivals européens.

Le cycle placé sous la thématique « nuevas routas » (« itinéraires nouveaux ») proposera quatre films, à raison d’un film par semaine fin septembre, et un film par mois en octobre et novembre.

Toutes les projections sont programmées pour 18h, et seront sous titrées en français. L’entrée est gratuite sous réservation préalable via l’adresse mail : secarg@cervantes.es .

Au programme du cycle :

Jeudi 23 septembre : Oscuro y Lucientes (2018)

Écrit et réalisé par Samuel Alarcon, le film raconte l’histoire de la mort de Goya, peintre de renommée universelle qui a vécu les dernières années de sa vie en France. Sa demeure est aujourd’hui le siège de l’institut Cervantes de Bordeaux. Dans son film, Samuel Alarcon arpente les rues de bordeaux à la recherche d’indices pour retrouver le crâne de Goya. 

Jeudi 30 septembre : La Filla d’Algú (2019)

Film réalisé par un collectif de l’Ecole Supérieure de Cinéma et d’Audiovisuel de Catalogne (ESCAC), l’équipe s’est répartie les différentes séquences qui constituent le film.

La Filla d‘Algú suit Eli, une avocate enceinte de sept mois. Elle part à la recherche de son père, disparu du jour au lendemain. Une enquête à la recherche d’une vérité qui remettra toute sa réalité en question.

Jeudi 14 octobre : Tódalas mulleres que coñezo (2018)

De l’aspect personnel à l’aspect politique, les expériences quotidiennes de différentes femmes témoignent de la masculinisation et de la violence qui règnent encore dans les rues. Dans trois conversations révélatrices avec des amies, des collaboratrices et des lycéennes, la réalisatrice cherche à mettre en avant un discours sur la peur qui ne soit pas effrayant, un discours sur la violence qui ne soit pas lui-même violent. Un film radical et direct qui brandit la féminité comme arme politique.

Jeudi 4 novembre : Young & Beautiful (2018) 

La caméra de Marina Lameiro accompagne ses quatre protagonistes peignant le portrait d’une génération accusée de ne pas vouloir grandir. Une génération forcée à accepter un monde sans espoir et un pays en crise ou la seule façon de survivre est d’abandonner ses rêves. Et c’est avec la sincérité d’une conversation intimiste qu’ils partagent leurs inquiétudes, ce qu’ils sont et dans quelle direction ils vont…