Coup de Coeur TV: True Detective

26/01/2014, 22 h 16 min Partages3
Temps de lecture estimé 4 minutes et 12 secondes

Certains d’entre vous en ont surement entendu parler, True Detective est l’un des gros lancements télévisuels de l’année 2014 avec en tête d’affiche Mathew McConaughey et Woody Harrelson. Effroyablement immersive, voici une review rapide de cette merveille d’HBO.

1555473_455870537871778_1392341557_n

True-Detective-Main-Title-Sequence2A ce jour, deux épisodes seulement ont été diffusés avec un troisième prévu ce lundi. Avec ce détail, il est donc difficile d’imaginer qu’un calcul de qualité a déjà été fait, eh bien détrompez vous ! Le premier épisode à lui seul posait les règles du jeu, les enjeux mais surtout l’écriture qui est tout simplement un régal quand on vient à se rendre compte du travail fourni pour étoffer les moindres recoins de ce drama au synopsis pourtant très simpliste. On suit dans le show d’HBO les deux détectives Cohle et Hart dans une enquête mystique, mystérieuse et plutôt morbide qui rappelle fortement les meurtres qu’on a pu voir dans la série Hannibal. L’intrigue se divise toutefois en deux époques différentes, l’une en 1995, au moment où a eu lieu le crime et pendant que les deux policiers enquêtent et la deuxième de nos jours alors que des agents fédéraux interrogent Cohle et Hart sur l’enquête en question alors qu’ils ont de nouveaux éléments.

Mais attention ! True Detective n’est pas une série policière banale et sans intérêt comme on en voit de nos jours. L’important cetrue-detective n’est pas l’enquête, c’est le cheminement vers un final qui s’annonce très prometteur. En regardant le pilot de la série, un seul mot nous vient en tête… « Maîtrise ». Il y a quelques années, il aurait été impossible d’imaginer qu’une série TV pourrait avoir un niveau de qualité et un aboutissement à l’image de celui de True Detective. Pourtant les candidats du nouvel ordre télévisuel ne manquent pas (House of Cards pour exemple), en effet ces dernières années le niveau des shows Américains arrive à un niveau cinématographique de part les scénarios, les acteurs, les éclairages et plein d’autres éléments. Mais revenons-en au chouchou du jour, ici… Vous aurez simplement l’impression d’être dans un excellent film divisé en 8 parties (8 épisodes).

true-detectiveEn dehors des personnages qu’on sent torturés à souhait tout en gardant une conscience humaine, l’ambiance glauque et réaliste nous entraîne complètement dans le récit alors qu’aucun réel évènement marquant ne se passe vraiment. On suit simplement ces dialogues reflétant une réalité que personne n’ose prononcer, on est subjugués par cette façon de transmettre de l’information et de vendre du rêve parlant sans contraindre le récit à déraper vers une tentative philosophique d’approfondissement des personnages. Ça colle tout simplement et parfaitement aux personnages, à leur vision de la vie et des choses, à aucun moment ça ne sonne faux, à aucun moment ce n’est exagéré. C’est abouti et pensé d’une façon incroyablement réussie et particulièrement pour le personnage de Mathew McConaughey qui est une mine d’or en terme de perte de foi en l’humanité, de décadence mais aussi de force et de tension en soi. Le personnage est sûrement la plus grosse surprise de la série, le plus gros morceau et le plus gros argument pour la voir… D’autant plus que McConaughey n’aura jamais été aussi bon.

Pour le reste du casting, Harrelson s’en sort à merveille dans son rôle de père de famille bon vivant, simple d’esprit mais parfoistrue-detective-recap-season-1-episode-2 incertain et accompagné d’un coéquipier (McConaughey) qu’il cherche à aider sans succès. Les deux hommes développent d’ailleurs une relation assez particulière, en apparence le tout reste clair mais quand on connait les tréfonds des personnalités des deux personnages (on en est pas encore là !) on peut déjà deviner qu’il y a encore des choses à dévoiler.  L’enquête sur laquelle les deux hommes travaillent reste encore un mystère, ça avance doucement ce qui est voulu par le scénario mais nous connaissons déjà son issue à travers les passages dans le présent. Petit détail anodin mais qui peut faire plaisir, on suit une enquête extrêmement réaliste contrairement à ce que l’on a l’habitude de voir, les indices tardent à venir et les éléments à s’accumuler ce qui apporte des difficultés non seulement dans la vie professionnelle mais celle personnelle des deux messieurs.

On découvre à peine la série, on en est qu’au deuxième épisode en attendant le troisième, mais on sait (bizarrement?) déjà que la qualité sera la ligne conductrice du show de 8 épisodes, autant dire qu’à partir du quatrième on aura déjà peur de la fin. En dehors du fait de m’être soulagé en exprimant mon avis, je suis surtout content de m’être retenu de ne pas avoir explosé en cris de jouissance au lieu d’argumenter. True Detective est à voir absolument.

Tags:   

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!