Login form protected by Login LockDown.


Partagez !
Temps de lecture estimé 59 secondes

L’institut français d’Alger organise une projection du film-documentaire « Des figues en avril » de Nadir Dendoune et ce, mercredi 17 octobre.

Sorti cette année, « Des figues en avril » conte l’histoire attachante de Messaouda Dendoune, la mère du réalisateur. Celle-ci, âgée de 82 ans, doit apprendre à vivre seule dans un appartement de l’île Saint-Denis depuis l’on a diagnostiqué la maladie d’Alzheimer à son mari. C’est donc le portrait d’une mère par son propre fils, et la toile de l’entourage familial des malades d’Alzheimer qui vivent souvent dans l’ombre du poids qu’ils portent.

Similaire  Du jazz fusion à Alger le 14 février

La projection-débat, en présence du réalisateur, aura lieu le 17 octobre à l’Institut Français d’Alger et ce, à partir de 18h.  Réservation à l’adresse : filmdesfiguesenavril2018.alger@if-algerie.com .

Loin de s’illustrer dans le cinéma uniquement, Nadir Dendoune est également écrivain. On lui doit entre autres « Journal de guerre d’un pacifiste », « Un tocard sur le toit du monde » ou sa dernière parution « Nos rêves de pauvres ». « Des figues en avril », salué par la critique des deux cotés de la Méditerranée est son second film-documentaire.