Djilali Beskri remporte « Le pharaon blanc »

01/04/2012, 22 h 29 min Partages0
Temps de lecture estimé 1 minute et 31 secondes

 

« Le pharaon blanc », plus haute distinction de l’Association Internationale du Film d’Animation (ASIFA) a été remportée par un algérien. Il s’agit de Djilali Beskri, producteur et réalisateur.

Le lauréat, directeur de la société « Dynamic Art Vision » s’est vu attribué la plus haute consécration qu’offre cette association de renommée internationale. Ce qui représente une première pour un pays africain, de même que pour un pays « arabe ».

L’ «ASIFA » fête, cette année, ses cinquante ans. Cette instance, qui réunit les plus grands studios d’animation. Notamment Cartoon Network, Sky Studios Inc, Disney toon Studios; pour ne citer que ceux là, récompense annuellement les personnages ou organisations qui apportent un plus significatif à la promotion et à la préservation de l’art de l’animation.

Djalil Beskri a déclaré que « cette récompense est la preuve que je ne me suis pas trompé, je suis sur la bonne voie, celle de développer l’animation en Algérie et à l’échelle africaine » affirmant qu’il ne s’agit pas d’un espoir personnel, mais plutôt d’un espoir collectif qui réunirait tous les jeunes talents algériens et africains, dans le même but.

Rappelons que Djalil Beskri est le réalisateur du film documentaire « Slim » en 2009, documentaire retraçant l’histoire du mythique dessinateur de presse et bédéiste. Ce même artiste est également à l’origine de la série de films « Papa Nzenu conte l’Afrique ».
Voulant partager son talent et son savoir faire avec les jeunes, l’artiste récompensé anime des ateliers de formation sur les dessins animés en 2D et 3D au FIBDA et d’initiation aux métiers du cinéma au Festival national du film amazigh.

Tags:

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!