Rencontre avec les « Gamers Rules », porte-drapeau du gaming en Algérie

30/01/2014, 16 h 24 min Partages1
Temps de lecture estimé 6 minutes et 59 secondes

En Algérie, le paysage vidéoludique n’est essentiellement constitué que de boutiques de jeux vidéo. Cette culture n’est que peu représentée, seuls les phénomènes de mode, à l’image de Call of Duty, percent un tant soit peu la bulle sociale, tout en étant loin de ce qui se fait ailleurs. Pour changer la donne, un groupe de gamers passionnés, les Gamers Rules, qui font de leur mieux pour promouvoir le jeu vidéo et le démocratiser. Portrait.

GR

Gamers Rules est un collectif de gamers (gamers-rules.com), 100 % algérien, dédié au jeu vidéo. L’actualité gaming y est relayée quotidiennement, couvrant la plupart des branches du média, en news et en vidéo. Autre corde à leur arc, les événements et tournois qu’ils organisent régulièrement. Dernier en date, l’Asian Winter en décembre 2013, où les fondateurs du site, de jeunes étudiants, ont tenu la première conférence publique en Algérie sur l’histoire du jeu vidéo.

Nous avons contacté l’un des responsables du site pour en savoir davantage sur ce qu’ils font, et jusqu’où s’étend leur ambition. Entretien avec Ahmim Yanis, alias Grey Yanis, Co-rédacteur en chef :

Les origines de gamers-rules.com : l’association Saiyuki Saiku :

Avant l’aventure GR (Gamers Rules), nous étions trois personnes, Gzod (Walid Mandi), Kuro (Chakir Hassan Khodja) et moi-même Grey, en plus d’autres personnes qui ont quitté le groupe après la Jap Alger 2, à nous occuper de la branche jeu vidéo des événements qu’organisait l’association Sayuki Saiko Art Jap. Ils étaient consacrés au mangas et à la culture japonaise (Jap Alger par exemple). J’avais d’ailleurs connu mes deux comparses là-bas pour la première fois.

Au fur et à mesure des événements, la branche gaming était de plus en plus active. De ce fait, nous devions agrandir notre trio pour mieux gérer les choses, j’ai donc ramené deux amis passionnés de jeux vidéo, Mano et la touche féminine du staff, Nadjou.

Nous étions prêts pour la Jap Alger 2 au jardin El Merdja (Tifariti) de Télémly. Comme lors de la première édition, étaient prévus une exposition de consoles rétro, des test de jeux rétro et modernes, du free play et des quiz. Apres cela nous enchaînions avec des tournois au seins même du musée avec des prix pour lesquels nous cotisions sans contribution de l’association.

Le point de rupture : quitter le cocon pour des jours meilleurs

1510876_176003562610841_651023012_nCette injustice commençait à peser sur nos membres, qui accueillaient deux nouveaux dans la bande, Sinno et Natsu. Puis il y a eu la goutte qui a fait déborder le vase. Une mésentente au sein de l’association, qui nous a décidé à la quitter.

Nous sommes partis de notre côté, avec tous nos fans qui savaient à quoi s’en tenir, et de « SSgamers rules », le préfixe a sauté pour ne laisser que « Gamers Rules », comme nous nous nommons aujourd’hui.

1545977_176004542610743_1869407787_nMais avant d’avoir notre site, nous avons été surtout actifs sur notre Page Facebook où nous avons communiqué sur les tournois qui étaient prévus, et sur notre chaîne Youtube. Un nombre encourageant de fans nous suit, la communauté grandit à vue d’œil et cela nous fait plaisir et nous encourage à continuer dans notre démarche.

Ce n’était pas toujours évident d’aller jusqu’au bout, car parfois des soucis se mettaient en travers, comme pour la GR Expo que nous avions prévu en partenariat avec la ligue de la jeunesse à Sidi Fredj. Suite à des désaccords avec l’administration, les trois jours d’événements n’ont pas eu lieu, cela a été une grande déception. Mais nous n’avions pas baissé les bras et avons trouvé d’autres partenaires, comme la Tora to Ryu et Manga Shop, avec qui on a organisé avec succès l’Asian Summer.

La Games Week a pris le relais par la suite, avant de laisser place à la deuxième édition de l’Asian Summer, plus exactement l’Asian Winter, puisque elle s’est tenue en décembre dernier. Au cours de ce dernier événement, nous avons réalisé ce que nous pensons être la première conférence publique sur l’histoire du jeu vidéo en Algérie. Et c’est une grande fierté pour nous.

11 octobre 2013 : naissance de gamers-rules.com

CaptureAutre grande avancée à signaler, la création du site gamers-rules.com, en octobre 2013, deux mois avant l’Asian Winter. Le site devait paraître plutôt dans l’année, mais notre webdesigner, qui est l’un des trois fondateurs, trouvait difficilement du temps à y consacrer en parallèle de ses études en informatique. Un coup de main d’un de ses amis de fac a permis de concrétiser le projet et de le mener à terme, aujourd’hui le site se porte comme un charme et attire de plus en plus de visites (1000 visites par semaine selon Google Analytics).

Pour le gérer convenablement, nous sommes partagés en trois groupes. Un pour la rédaction de news, un autre pour les tests (vidéo ou écrits) et un troisième (la Team Cleaner comme on l’appelle en interne), qui s’occupe de la correction et de l’homogénéisation de la mise en forme.

Avec cette répartition, on peut assurer jusqu’à huit news les meilleurs jours, sachant qu’on ne communique que sur ce qui peut concerner le joueur algérien de base, ce qui exclue les jeux à micropaiements, les DLC et autres événements étrangers non majeurs. De même pour les tests, où nous traitons que de jeux pas assez connus ou qui suscite l’hésitation du joueur. On ne teste pas d’Assassin’s Creed par exemple, notre but est de faire découvrir des titres qui peuvent passer inaperçus.

Mais ce n’est pas tout, il n’y pas que les news et les tests sur le site. Il existe plusieurs rubriques complémentaires, comme « le bazar », qui permet de trouver des affaires d’achats de matériel PC et consoles, « Geekeries », qui réunit des jeux flash amusants et les Vidéos de la Semaine, ou encore « 100 % DZ », qui tient le lecteur au courant des événements gaming, des podcasteurs algériens de JV et bientôt des sorties en magasin chez nous.

Les projets futurs du groupe Gamers Rules

1545051_182064308671433_1757004137_nNous avons une émission de radio sur la webradio Deejayz. Nous passons chaque vendredi de 20 h à 22 h pour parler de l’actu du jeu vidéo, de quelques tests et découvertes et on clôt avec un débat sur une thématique donnée. En ce moment, l’émission est en pause car les studios sont en déménagement, mais d’ici une petite vingtaine de jours, nous reprendrons l’antenne.

Du côté des tournois, sans que je puisse en dire plus à ce sujet, sachez qu’on prépare un grand événement pour l’été avec Manga Shop et la Deejayz, qui sera l’équivalent de la coupe d’Algérie du gaming. J’en ai déjà trop dit (rires) ! On a encore d’autres bien jolies choses dans les tiroirs, mais ce n’est pas encore le moment de communiquer dessus.

La vision des Gamers Rules sur le jeu vidéo en Algérie

1601353_181652752045922_338772059_nAujourd’hui, il existe une majorité de joueurs qui se contentent de jouer aux blockbusters à mesure qu’ils sortent. Mais il y a aussi une frange non négligeable, bien que largement moindre, qui est passionnée par le média au-delà du divertissement, qui s’intéresse à son histoire, à sa conception et à ses perspectives. Le collectif Gamer Rules est à la base un groupe de passionnés de jeu vidéo qui désirent le promouvoir en Algérie, à le banaliser pour en faire une culture à part entière, au même titre que le cinéma ou la musique. Et le modèle français est très inspirant de ce côté-là.

C’est pour cela que nous sommes ravis de voir des tournois dont nous ne sommes pas les instigateurs se faire, cela veut dire que nous nous sommes les seuls à nous battre pour en faire plus qu’un simple divertissement, mais plus une passion qui doit être partagée et nourrie. Et chaque converti est une victoire pour nous les GR, et pour tout amoureux de JV en Algérie.

Pour les contacter/proposer votre aide, c’est par ici.

Tags:     

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!