Login form protected by Login LockDown.


Partagez !
Temps de lecture estimé 1 minute et 0 secondes

Avec sa gueule de Métèque, il était devenu un incontournable de la chanson française. Aujourd’hui, Georges Moustaki s’en est allé rejoindre les Brassens, Piaf et autres chantres qu’il a eu à côtoyer.

moustaki

Connu dans le monde francophone pour l’interprétation de la chanson « métèque », où il revient sur ses origines diverses (juives, grecques, arabes), Moustaki avait donné bien plus à la musique française, étant le compositeur et auteur des chansons « Milord » (pour Piaf), Ma liberté, Sarah (pour Serge Reggiani) ou encore Madame.

Autre facette méconnue de l’artiste, Georges Moustaki était compositeur de musique de films, ayant participé à l’élaboration de celle de « l’Américain » (1969) et « le temps de vivre », la même année.

Similaire  Ce qu'il faut savoir à propos de la tournée de Tinariwen

Au cours d’une carrière longue de 47 ans, Moustaki a sorti pas moins de 20 albums tout en continuant ses collaborations. Un parcours qui sera primé par l’attribution de son nom à un prix en 2010. Le prix Georges Moustaki récompense des artistes français à textes de la scène indépendante. En 2012, c’est les Vendeurs d’Enclumes qui avaient remporté le sésame.

Né en 1934 à Alexandrie (Égypte), Georges Moustaki est décédé aujourd’hui à Nice à l’âge de 79 ans, des suites d’une maladie pulmonaire.