Hommage à Ahmed et Rabah Asselah en mars à Alger

29/01/2014, 20 h 27 min Partages0

Abonnez-vous


Temps de lecture estimé 1 minute et 9 secondes

À l’occasion du triste anniversaire des 20 ans de la mort de Ahmed Asselah et de son fils Rabeh, des amis de la famille des défunts organisent un mur d’exposition à l’École Supérieure des Beaux-Arts d’Alger le 5 mars prochain.

1656020_584047495011369_1792490896_n

Le « mur d’expression » sera à retrouver dès 14h à l’École des Beaux-Arts et tout le monde est convié à y participer de façon libre. Messages, dessins, photos, témoignages,  et autres formes d’hommage sont permises sur un format de papier de 20×20 cm et ce, dans le but d’obtenir une grande fresque, à la mémoire de Ahmed et Rabeh Asselah, ainsi qu’un petit clin d’œil à Anissa Asselah, femme et mère des martyrs, décédée six années plus tard.

Similaire  Charles Aznavour n'est plus

Pour envoyer votre participation, deux choix s’offrent à vous:

Par envoi postal à l’adresse: Service d’animation, École Supérieure des Beaux-Arts d’Alger, Parc Zyriab – Télémely – Alger.

Par E-Mail à l’adresse: 20ans.asselah@gmail.com.

Pour rappel, Ahmed Asselah a été le directeur de l’École des Beaux-Arts alors que son fils, Rabeh, âgé de 22 ans, y était étudiant. Le père et le fils ont été tués par deux terroristes le 5 mars 1994 durant la décennie noire. Le premier avait été pris pour cible de part ses idées en faveur de la démocratie et de la résistance à l’intégrisme.

Tags:     

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!