Login form protected by Login LockDown.


Partagez !
Temps de lecture estimé 1 minute et 33 secondes

Aucune accalmie sur l’agenda culturel de cette semaine, et encore moins sur celui de cette fin de semaine. Voici les 5 idées de sorties pour le weekend du 28 et 29 septembre.

ALGER

– La traduction vers l’arabe du roman « Femmes d’Alger dans leur appartement » d’Assia Djebar sera abordée lors d’une conférence tenue par le professeur Abdelmalek Bouzida, directeur du laboratoire de traductologie de l’université d’Alger et enseignant en littérature comparée, mais aussi à la tête du projet de cette traduction, unique en son genre.

La conférence aura lieu au Bastion 23 le 29 septembre à 14h30. Entrée : 200 DA (100 DA pour les étudiants).

Similaire  Conférence sur « Le social, le développement et l’intégration » le 19 février à Alger

– La galerie d’art Ezzou’art accueillera le 29 septembre les artistes-peintres Maliya Benali et Habiba Bensekhar pour le vernissage d’une exposition de tableaux intitulée « Aux couleurs de l’automne ».

Début du vernissage à 15h. Entrée libre.

– Une rencontre littéraire autour du sujet du « roman policier » aura lieu le 29 septembre de 12h à 14h au CCU Sciences techniques. Le rassemblement est organisé par le Centre Culturel Universitaire (CCU) et est en entrée libre.

– L’Opéra d’Alger ouvrira ses portes à la pièce chorégraphique d’Assia Guemra « Noun » le 28 septembre à partir de 19h30, l’occasion de découvrir des inspirations originales, comme le préconise le sous-titre de la pièce « La danse des éléments ou le voyage des oiseaux ».

Similaire  Sétif- "Les délices de Tokyo" projeté le 15 février

Entrée : 1000 DA. Tickets disponibles au guichet de l’opéra de 10h jusqu’à 16h30.

ANNABA
– L’association Youth propose pour le samedi 29 septembre de 14h à 17h un rassemblement qui mélangera les genres : expositions d’art sous fond de musique jouée par des artistes locaux, échanges littéraires et bien plus, le tout animé et organisé par des jeunes.

Entrée libre et consommations payantes au Café BounaBône.