Jeunes artistes algériens à suivre : la littérature

28/07/2016, 19 h 18 min Partages0 Ecrivains-algériens-suivre
Temps de lecture estimé 2 minutes et 57 secondes

Qu’est-ce que l’art ? Quand est-ce qu’une littérature est artistique ? Et puis à quel âge cesse un artiste d’être jeune et selon quels critères peut-on dire qu’il est à suivre ou non ? Questions légitimes que nous n’avons eu de cesse de nous poser avant de nous atteler à construire cette liste.

Mais elles auraient eu été d’autant plus légitimes si nous avions eu une pléthore d’écrivains parmi lesquels piocher et, en amont, une politique culturelle et éducationnelle favorisant l’émergence d’une strate ne serait-ce que non-alphabète dans chaque génération. À défaut de quoi, nous tâcherons de nous réjouir des éclats clairsemés de ce qui serait resté d’une hypothétique tradition littéraire à (ré)édifier. C’est parti :

anis_ben_tayebAnis Ben Tayeb, né à Makouda en 1995, est à 21 ans l’auteur de quatre ouvrages : Moukhtatafât min tarîkh el-amâzîgh (2012), Weqfat ta’ammul (2013) Aqlâm ech-chebâb (2015) et Aqâsîs el-ustêd Anîs (2015). Passionné par l’Histoire, le jeune écrivain a été primé en février 2015 par le Ministre des Moudjahidines pour sa participation au concours du meilleur article écrit par les jeunes sur l’histoire de l’Algérie. Il travaille actuellement, en collaboration avec la Direction de la Culture de Tizi Ouzou sur une encyclopédie historique regroupant plus de 22.000 martyrs de la wilaya lors de la Guerre d’Indépendance.

hafsa_djenadiHafsa Djenadi, née en 1985 à Béjaïa, est la scénariste de cette liste. Elle a écrit deux scénarios, dont Asirem (2006) adapté par son père, Ahmed Djenadi, réalisateur et scénariste. Elle finit son premier roman, La Miséreuse Insoumise, en 2007 et finit par le publier en 2013, suivi par Au-delà de Nos Rêves en 2015.

anys_mezaourAnys Mezzaour, né à Alger en 1996, est le premier écrivain de fantastique en Algérie. Auteur des romans La Proie des Mondes (2013) et La Terreur des Mondes (2015), premier et deuxième tome d’une trilogie Le Lien des Temps.  En mai 2014, il est co-récipiendaire du Prix du jeune écrivain algérien, décerné par le magazine littéraire L’ivrEscQ, et en juin de la même année, il est présélectionné par la Fondation Lagardère pour le Prix de la littérature arabe 2014.

1 2
Tags:    

Votre Avis (1 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!