Jeunes artistes algériens à suivre : Photographie

27/07/2016, 20 h 23 min Partages742 Jeunes-Photographes-algériens
Temps de lecture estimé 3 minutes et 57 secondes

Vinyculture a décidé de mettre en lumière les jeunes talents et futurs grands de chacune des 9 disciplines artistiques reconnues.

Seront à retrouver dans une séries de 9 articles, les visages de la nouvelle scène artistique algérienne, âgés de 18 à 35 ans, et qui représentent à nos yeux l’avenir de notre culture et l’assurance d’un nouveau regard, ainsi que d’une visibilité nationale et internationale certaine.

Cette liste n’est en aucun cas un classement et n’a pas la prétention d’être exhaustive, elle veut surtout mettre en lumière de jeunes algériens qui portent haut leurs couleurs et qui nous rendent fiers d’exercer ce métier.


La photographie a connu un réel boom ces dernières années, grâce à une démocratisation des appareils professionnels mais aussi et surtout l’accessibilité des smartphones, qui offrent souvent une qualité de prise d’image égale aux appareils photo numériques.

Au milieu de ce beau monde, certains ont fait de cette passion qui les dévore un métier ou consacrent le plus gros de leur temps aux clichés. Voici une sélection non-exhaustive des photographes algériens à suivre durant les prochaines années.

Samir-Semmani

Samir Semmani (32 ans)

Du haut de ses 32 ans, Semmani est le touche-à-tout de cette liste, passant de l’infographie au dessin, sans oublier sa véritable passion : la photo. Parmi les premiers membres du Club Algérien de la Photographie (CAP), il a participé à des Salons dédiés, tels que le Salon National de la photographie, le Salon d’automne ainsi que l’exposition « Près d’ici », organisé par le Goethe Institut. On lui doit également le premier guide touristique dédié à la ville de Béjaïa, où il a là encore laissé sa passion pour la photographie s’exprimer.

Yakout Abderrahim (26 ans) :

Seule femme de la sélection, Yakout aime à explorer le corps des femmes et la sensualité qui se dégage de ces derniers. S’étant découvert une passion pour la photo, Yakout s’adonne à l’art du portrait depuis quelques années. Ses modèles sont son inspiration, elle inspire ses modèles. Autant vous dire que la relation artistique entre les deux est à la fois bidirectionnelle et fusionnelle.

1 2 3
Tags:     

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!