La prison Serkadji deviendra sous peu un Musée

25/12/2013, 21 h 43 min Partages0
Temps de lecture estimé 1 minute et 0 secondes

La célèbre prison Serkadji d’Alger (Bab Djid) deviendra sous peu un Musée de la Mémoire Nationale, selon les déclarations de Tayeb Louh, Ministre de la justice.

serkadjim

Deux à trois mois, c’est la période de temps donnée avant de voir la prison fermée définitivement, et de lancer dès lors les travaux adéquats pour en faire un musée de la Mémoire Nationale.

Connue à travers de grands noms torturés et prisonniers durant la Guerre de Libération en son sein, à l’image d’Ahmed Zabana (premier guillotiné), Djamila Bouhired, Henri Alleg ou encore Fernand Yveton, la prison Serkadji était devenue le symbole d’un pan terrifiant du combat anti-colonialiste.

De son ancien nom « Barberousse », la prison a été construite en 1856 près des remparts de la Haute Casbah. Elle avait été fermée en 1962 et classée site historique, avant de rouvrir en 1965 et d’être renommée Serkadji.

La nouvelle année verra la création du Musée de la Mémoire Nationale dans ces lieux qui portent un très lourd héritage de notre Histoire, une Histoire qui sera amenée à être transmise aux prochaines générations à travers ce nouvel établissement.

Tags:    

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!