Partagez !
Temps de lecture estimé 1 minute et 57 secondes

Le café-resto Le Ciné a annoncé le lancement d’une programmation régulière dédiée aux artistes dans ses espaces. Une réponse au manque d’infrastructures culturelles dans la Ville des Roses.

Ayant rouvert son restaurant le mois dernier après un an de fermeture, Amine Chabou et son équipe ont déjà mis à contribution leurs matériels au service de la culture. Ont été ainsi projetés des films cultes d’Athmane Ariouet en présence de la légende en personne. Sans compter les bibliothèques disséminées dans le restaurant comptant des introuvables ou encore de vieux numéros d’El Moudjahid.

https://www.instagram.com/p/BzvmE65AWf4

Il faut dire que l’esprit de la salle de cinéma « Le Paris », dont le gérant de « Le Ciné » a pris soin de laisser intact l’ameublement, rôde toujours. C’est tout naturellement donc qu’il a décidé d’y consacrer l’activité culturelle face au rabougrissement des espaces censées l’accueillir.

Similaire  ComicCon Djazaïr prochainement de retour

En effet, entre la médina de Douiret qui tombe peu à peu en ruines, le théâtre Mohamed Touri dont on relance plus qu’on finit les travaux de réhabilitation ou encore la maison Abed qui, à défaut de programme de protection et de valorisation, est dépecée et voit sa superbe céramique vendue à des particuliers, le paysage culturel de la ville ne semble pas importer aux autorités locales.

Un cri du coeur

Heureusement, des initiatives privées sont entreprises çà et là. Nous citerons par exemple la réouverture de l’imprimerie Le Mauguin où se tiennent de façon ponctuelle des cafés littéraires. Mais le manque en infrastructures d’envergure reste cruel pour cette rose devenue sans odeur, comme souligné par un jeune garçon lors d’un rassemblement d’artistes hier à la Place du 1er Novembre.

Un cri de détresse qui n’a pas laissé les bonnes âmes de Le Ciné de marbre. « Nous tâchons d’établir un programme régulier d’ici la rentrée universitaire. En mutualisant les talents et les énergies, nous espérons faire du Ciné un lieu de rendez-vous des jeunes de tous les âges. Tous les artistes et les assoiffés de culture sont évidemment les bienvenus. », nous confie un ami d’Amine Chabou qui gère bénévolement la présence digitale du restaurant.

Similaire  Chaâbi : Décès du chanteur Cheikh Liamine

L’appel est donc lancé. Artistes blidéens, courez vite y répondre !