Le Festival International d’Art Contemporain d’Alger dévoile son programme

12/12/2013, 1 h 54 min Partages0
Temps de lecture estimé 1 minute et 41 secondes

Le Musée Public National d’Art Moderne et Contemporain (MAMA) abritera du 15 décembre 2013 au 30 janvier 2014 la 5e édition du Festival International d’Art Contemporain d’Alger (FIAC).

FIAC

La veille de l’ouverture au public, un vernissage des trois expositions prévues tout au long du festival se tiendra au MAMA. En présence de la Ministre de la Culture, Madame Khalida Toumi, le Musée dévoilera l’exposition MoMRTA (The Museum of Manufactured Response to Absence), une exposition des œuvres de Charles Gaines MARTIN, intitulée Because Of Algiers, sans oublier les œuvres d’Andreas Helmut ROST, à travers l’exposition Niemeyer revisité.

Le MoMRTA est un musée mis en place afin de conserver l’histoire des Palestiniens au Koweït, ayant immigré vers ce pays en 1936. Connue pour avoir été dynamique, la communauté palestinienne a longuement influencé la société koweïtienne, et le MoMRTA fait justement revivre cet âge d’or et ce, à travers une collection d’objets fragmentés et décomposés, faisant face à un terrible manque de mémoires, d’images et de documents relatant les relations historiques entre les deux pays.

Photographe ayant visité Alger en 2009, Charles Martin découvre l’aspect artistique, panoramique et artisanal de la capitale, et partage ses émotions à travers ses œuvres. Des capitales, Helmut Rost en a eu à en voir beaucoup, et le titre de sa collection n’est pas anodin, tans les œuvres architecturales et urbaines des villes sont revisitées par ce talentueux photographe.

En plus de ces trois expositions, étalées sur près de deux mois, le FIAC accueillera également une journée d’étude avec pour thématique « Contre l’absence ». Parmi les intervenants de la rencontre qui aura lieu le 15 décembre de 9:30 à 17h, au siège du MAMA, citons Mustapha Benfodil (auteur, Algérie), Jacques Aswad (Liban) et Maï Al Nakib (Koweït).

Le lendemain à 14:30, cela sera au tour de la création de danse « Duo Montpellier », menée par Nacera Belaza, d’offrir une séance de danse contemporaine aux présents.

1 2
Tags:      

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!