Le film « Normal » de Merzak Allouache en compétition au festival de Tétouan

14/03/2012, 21 h 51 min Partages0
Temps de lecture estimé 1 minute et 46 secondes

Source photo : cinemovies

Après avoir remporté le prix du meilleur film arabe 3e Festival Doha-Tribeca à la capitale qatarie, le film « Normal » réalisé par l’Algérien Merzak Allouache sera en compétition officielle au festival international du cinéma méditerranéen de Tetouan, dans la catégorie long métrage.

Onze autres films entrent en lice dans cette catégorie, notamment « mort à vendre » de Faouzi Bensaïdi , « les mains rudes » de Mohamed Asli, qui sont tous deux des réalisateurs marocains. Mais aussi, « ExitCaire » de Hesham Issawi (Egypte), « Habibi Rasak Kharbane » de Youssef Susane(Palestine-USA-Hollande) et « Tannoura Maxi » de Joe Bou Eid (Liban) et « la Sombra del sol » de David Blanco (Espagne), « paradis des bêtes » d’Estelle Larrivaz (France), « Tungesten » de Giorgos Georgopoulos (Grèce), « l’ennemi » de Dejan Zecevic (Serbie), « lo sono li » de Andréa Segre et « la kriptonite nella borsa » de Ivan Cotroneo (Italie).

Le film algérien en compétition, à savoir « Normal » aborde et relate les déceptions des jeunes en difficulté pour exprimer leurs opinions, avis et idées en Algérie.

Ce festival ne concerne pas seulement les longs-métrages. Effectivement, quatorze courts-métrages et douze documentaires représentatifs de la diversité culturelle en général, et cinématographique en particulier, seront en compétition dans leur catégories respectives.

À noter que le jury de la catégorie long-métrage sera présidé par l’américain Peter Scarlet, président du festival d’Abou Dhabi. Celui du court-métrage aura, à sa tête, le réalisateur marocain Noureddine Lakhmari, tandis que le «Jury documentaire » sera présidé par Antonio Delgado, directeur du festival international du documentaire à Madrid.

Le grand prix du festival n’est, néanmoins, pas la seule récompense qu’espèrent décrocher les concurrents. En effet, d’autres prix sont en jeu , notamment le prix de la meilleure interprétation masculine, celui de la meilleure interprétation féminine, le prix du public, le Prix spécial du jury , ou encore, le Prix Azzeddine Meddour pour la première œuvre(instauré en hommage au réalisateur algérien, décédé en 2000).

1 2
Tags:      

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!