Le tour du monde en musique : la Palestine

18/12/2012, 15 h 10 min Partages2
Temps de lecture estimé 1 minute et 30 secondes

Terre millénaire, la Palestine compte parmi ses enfants des artistes d’un génie certain. De Mahmoud Derwich à Rachid Masharawi en passant par Elia Suleiman, les Palestiniens portent leur cause à travers leur art.

Source photo : Comedia.com
Source photo : Comedia.com

Et si la musique adoucit réellement les mœurs, celle des artistes que nous avons choisi devient un canal de communication, pour dire la vérité d’un quotidien rempli d’espoir et d’attente.

De l’espoir, le Trio Joubran en a à revendre. Présents sur la scène depuis 10 ans aujourd’hui, les trois frères usent du Oud et des influences orientales pour partager leur univers. Beauté, sérénité et plénitude sont les mots qui nous viennent à l’esprit à l’écoute de leur musique, hymne d’une Palestine libre.

Le trio s’est déjà produit  à Alger et ferait un grand honneur au public algérois conquis, si d’autres dates venaient à être programmées.

Autre artiste originaire de Palestine à se produire à Alger, Kamilya Jubran utilise elle également le Oud comme instrument de prédilection pour faire découvrir sa musique, qu’elle mélange avec des sons plus électroniques, à travers entre autres ses collaborations avec Werner Hasler.

Une voix et des sons envoûtants pour une artiste à découvrir.

Autre voix féminine, Rim Banna chante sa Palestine, les espoirs de sa Terre et les désillusions après tant d’années de guerre. De par sa voix et de ses compositions folk, toutes les « Sarah » de Jérusalem se font écho.

Benjamin de cette sélection du haut de ses 21 ans, Hosam Eliwat nous avait fait l’honneur d’une interview sur ces mêmes colonnes. Il y revenait sur son désir de faire connaitre son pays via sa musique. Talent indéniable de la nouvelle génération, Hosam est un de ces artistes dont il faudra retenir le nom.

Tags:        

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!