Le tour du monde en musique : la Tunisie

12/01/2013, 21 h 27 min Partages0
Temps de lecture estimé 1 minute et 22 secondes

Après l’Australie et la Palestine, notre voyage musical nous entraîne du coté de notre pays voisin et frère, la Tunisie.

Source image : journal.24heures.ch
Source image : journal.24heures.ch

Depuis son indépendance en 1956, la Tunisie a eu à faire face à nombre de défis et de bouleversements, aidée à chacune de ses transitions par son élite artistique, qui s’est donnée pour mission de raconter sa nation, différemment.

Il y a deux ans, et à l’occasion du printemps arabe, la tunisienne Emel Mathlouti était montée au devant de la scène pour soutenir les peuples opprimés et crier son envie d’une Tunisie libre.

Autre voix féminine, Soraya Ksontini a choisi un autre registre musical pour s’exprimer. Finaliste de la Star Academy Maghreb, la jeune femme installée en Suisse sort cette année son premier EP, nommé « Soraya & me« .

Les premiers extraits indiquent une orientation folk jazzy, de quoi ravir les oreilles musicales des radios genevoises, qui ont d’ores et déjà pris en attache cette « étoile ».

Suivant les pas d’Anouar Brahem, Dhafer Youssef a choisi le Oud pour s’exprimer et s’en sort à merveille à la vue de ses collaborations, le musicien quadragénaire a ainsi joué aux cotés de Nguyen Lé ou encore Omar Sosa.

Le public algérien a eu à le découvrir lors de sa scène au dernier DimaJazz.

Changement de registre avec le groupe Myrath, qui fait découvrir aux mélomanes tunisiens le métal oriental depuis maintenant 12 ans, permettant à la scène tunisienne de disposer d’une diversité musicale bienvenue.

Le groupe s’est également produit en Algérie en juin dernier et ce, pour la première fois de leur carrière.

Tags:    

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!