fbpx
Amy Macdonald

Le tour du monde en musique : l’Écosse

Spread the love

Oubliez les kilts ou les Highlands, l’Écosse d’aujourd’hui présente, loin des clichés, une grande diversité. La musique n’y échappe pas et les artistes écossais portent au plus haut des charts les couleurs du pays.

Amy Macdonald
Amy Macdonald

De Simple Minds à Belle & Sebastian en passant par Annie Lennox, les groupes et musiciens écossais auront rarement été connus par leur origine, tant leur célébrité aura tôt fait de dépasser les frontières du pays.

Créant un relais virtuel, les groupes des années 80-90, actifs à ce jour, représentent l’influence majeure des musiciens d’aujourd’hui, qui, du rock au rap, sans oublier l’électro, sont les héritiers de la musique écossaise moderne.

Le premier artiste à attirer notre attention est UNE artiste. Découverte en 2008 avec « This is the life », Amy MacDonald, 25 ans au compteur, en est déjà à son 3e album.

Sorti en 2012, Life in a beautiful light renoue avec les sonorités pop de son premier album « This is the life », acclamé par la critique.

Le premier extrait de l’album se nomme « Slow it down » et nous entraîne avec rythme dans l’univers d’une chanteuse qui avait manqué à la pop.

 

Autre artiste féminine au devant de la scène, Emeli Sandé a choisi le R’n’b et la soul pour s’exprimer. Après avoir écrit pour de nombreux artistes, Emeli sort son premier album à la fin 2011, intitulé « Our version of events ».

Le single « My kind of love » connait très vite le succès et se hisse parmi les top titres de 2012, aux cotés des 3 autres singles, que l’on vous conseille d’ailleurs fortement d’écouter. Elle a fait partie des nombreux artistes qui ont chanté lors des cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux Olympiques de Londres 2012.

 

Après des années à sillonner le monde avec le groupe « Texas », Sharleen Spiteri se lance dans une carrière solo en 2008 avec l’album « Melody » dont est extrait « Don’t keep me waiting » ou encore « All the times I cried ».

L’album se différencie du style Texas et affirme la chanteuse avec une empreinte propre à elle, que l’on retrouvera deux ans plus tard dans « The Movie Songbook ».

 

Découverte avec « Black Horse and A Cherry Tree », KT Tunstall débarque en 2004 avec son album « Eye to the Telescope », où l’on découvre une pop joyeuse d’une auteure-interprète de son temps.

La présence des singles « Other Side of The World », « Suddenly I See » ou encore « Universe & U » font de cet album un must-have de tout mélomane.

A noter que l’artiste travaille actuellement sur la sortie de son 4e album.

Amateurs de sons plus saturés, les rockeurs de Franz Ferdinand ont attiré l’attention du public en 2004 avec leur hit « Take me out ». Ils enchaînent alors les collaborations et les tournées, avant de sortir l’année d’après un second album passé inaperçu.

En 2009, changement de registre pour le groupe avec Tonight, 3e album aux sonorités plus electro. On peut y écouter « No you girls », « Bite Hard » ou encore « Ulysses ».

 

DJ reconnu et demandé à seulement 29 ans, Calvin Harris a enchaîné et diversifié les collaborations ces dernières années, de Rihanna à Florence and The Machine.

Mais ses performances en solo valent également la peine d’être prises en compte, tant elles dévoilent une nouvelle facette de l’artiste.

Parmi les autres artistes écossais, citons Paolo Nutini, Travis ou encore Mogwai.