Les bonnes adresses d’Alger : Lalla Mina

08/12/2014, 19 h 04 min Partages0
Temps de lecture estimé 1 minute et 41 secondes

Si vous venez à passer au 54, rue Didouche Mourad, faites un tour à Lalla Mina, un restaurant/salon de thé qui vous fera aimer Alger !

Situé en lieu et place de l’ex Cabaret Koutoubia, le restaurant Lalla Mina a ouvert ses portes il y a 6 mois, à l’initiative de Yasmina et Rabah, frère et sœur qui ont quitté leurs postes respectifs pour reprendre ce joyau familial.

Exilée à Londres quelques années, Yasmina peaufine son retour au pays tandis que Rabah-aidé de ses frères- s’occupe pendant 2 ans de refaire toute la décoration intérieure, et le résultat est pour le moins époustouflant ! En entrant dans l’antre de Lalla Mina, qui doit son nom à l’arrière grand-mère des propriétaires- femme d’affaires à l’époque coloniale-, la mémoire des lieux nous saisit et l’on voit défiler devant nos yeux 50 années de vies et d’histoires.

La décoration, subtil mélange de moderne et de traditionnel, pose les ambitions du lieu : être un refuge loin du brouhaha mondain de la rue la plus fréquentée de la ville. Touristes, hommes d’affaires ou simples curieux ne s’y trompent pas et fréquentent assidûment le restaurant, au point de devenir des habitués, qui prennent le temps de discuter avec les maîtres des lieux, toujours là pour apporter cette touche de chaleur et de contact humain qui manquent tant à d’autres établissements.

Au niveau des mets, les plats traditionnels algériens sont préparés avec soin, et les quantités sont au rendez-vous. Les prix se rapprochent quant à eux de ceux d’un restaurant gastronomique et vous pourrez y déjeuner ou dîner  (entrée + plat + dessert) pour 3000 DA. De par sa situation et son calme, il offre une excellente alternative pour une séance de travail ou un dîner d’affaires.

Seul bémol que nous avons pu trouver à l’établissement : il vous sera difficile de trouver une place où garer, Alger-Centre oblige.

1 2
Tags:     

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!