fbpx

Les crossovers dans les comics

Spread the love
Temps de lecture estimé 4 minutes et 11 secondes

Les comic books content le plus souvent des histoires de héros seuls dans leurs séries respectives, mais ces dernières années un nouveau genre d’histoires a vu le jour dans lequel plusieurs héros viennent s’unir pour combattre une menace plus grande, du côté de chaque grand éditeur de bande dessinée, l’idée est exploitée d’une façon ou d’une autre…

Marvel :
Vous vous rappelez 1984 (non ?) quand l’éditeur-en-chef de Marvel Comics eut l’idée de réunir tous les personnages de la maison des idées dans une même histoire ? C’est ainsi que Jim Shooter créa le premier crossover nommé Secret Wars où le Beyonder amenait les plus grands héros et vilains de la terre à se battre sur une autre planète ; Depuis, ces méga-réunions sont devenues à la mode et Marvel nous gâte d’un évènement du genre chaque année :

House of M (2006) : La sorcière rouge (fille de Magneto) qui peut modeler la réalité telle qu’elle le souhaite pète un câble et redéfinit l’univers comme chacun l’aurait voulu : Spidey est marié à Gwen Stacy et son oncle Ben n’est jamais mort, Bruce Banner contrôle ses transformations en Hulk, Captain America n’a jamais été congelé, bref tout est parfait pour nos héros jusqu’à ce que Wolverine s’en rende compte et aille taper la méchante sorcière, suite au combat, elle lance trois mots bien connus des fans : «No more mutants » supprimant de ce fait 99% de la population mutante de la terre (imaginez-vous volant de vos propres ailes et tomber suite à leur disparition mystérieuse)

Civil War (2007) : Surement l’histoire qui aura le plus fasciné et les fans et les médias, Civil War voit la formation de deux camps de super héros suite à la signature d’une loi gouvernementale les obligeant à divulguer leurs identités secrètes ou se faire arrêter, c’est ainsi que Captain America croyant au libre-arbitre et à l’indépendance de chacun se met face à Iron-man qui, de son côté, approuve la loi et la soutient pensant à l’ordre et la discipline. L’évènement aura eu un nombre inimaginable de lecteurs, et des répercussions majeures sur l’univers Marvel (Spider-Man dévoilant son identité secrète à la télévision pour exemple)

Secret Invasion (2008) : Dans les comic books, chaque univers doit avoir sa race de méchants extraterrestres, c’est comme ça c’est obligé ; Chez Marvel c’est les Skrulls qui remportent ce titre, sans surprise ils sont verts et peuvent prendre l’apparence de n’importe quelle personne, ainsi ils ont trouvé le moyen de s’infiltrer dans notre société afin de fragiliser la terre pour lui porter le coup fatal (leur souhait étant bien sur sa domination) s’ensuit un combat titanesque Skrulls/Super héros dont le déterminant sera Le bouffon vert (sans rire) Puisque Norman Osborn himself tuera la reine des Skrulls devenant ainsi le nouveau directeur du SHIELD, commence alors une période sombre qui durera une année, un « Dark Reign » durant lequel Norman fera… du mal.

Siege (2010) : Norman Osborn tente d’envahir Asgard (la cité des dieux nordiques) avec ses Dark Avengers (vilains déguisés en héros dont il fait partie grâce à l’armure d’Iron-Man qu’il peint aux couleurs de Captain America pour devenir Iron Patriot.) afin d’étendre son pouvoir, mais cela était sans compter l’intervention des héros qui l’en empêchent (Ouah !) L’issue du combat étant la destruction d’Asgard provoquée par Osborn, l’opinion publique se retourne donc contre lui et le gouvernement américain le destitue, le remplaçant par Stever Rogers (Cap. America) à la tête du SHIELD créant ainsi une aire de paix et de prospérité dans les rangs Marvel.

DC :
La mode du crossover étant plus soutenue du côté de Marvel jusqu’à dernièrement, la Distinguée Concurrence n’aura marqué l’histoire que par deux gros crossovers : Crisis on Infinite Earths (1985) et Infinite Crisis (2005), ces deux évènements n’ayant étés que des prétextes pour redéfinir l’univers DC d’une meilleure façon (après le florilège de n’importe quoi résultant du multivers…) DC étant mieux spécialisé dans les histoires de personnages en solo

Sinon, on aura entendu parler outre-mesure de Blackest Night (2009), Brightest Day (2010) et Flashpoint (2011) qui sont plus des méga-events centrés sur des héros (Green Lantern et Flash en l’occurrence) faisant intervenir d’autres héros que des crossovers.

Toutes ces réunions apportent un charme non négligeable aux histoires qui créent une certaine cohérence entre elles ; Marvel ayant habilement fait marcher ses idées apportant un nouveau souffle à ses histoires, la maison des idées prend donc une longueur d’avances dans ce domaine face à DC.