fbpx

Les musiques du monde se retrouvent au Festival d’Île-de-France

Spread the love

Ce sont des musiques issues des quatre coins du monde qui se retrouvent au Festival d’Ile-de-France avec 29 concerts et ce, du 8 Septembre au 14 Octobre.

Source Photo : Festival-idf.fr

Les concerts seront  donnés dans 26 lieux du patrimoine francilien, en partant de grandes salles parisiennes à des châteaux, même dans des églises et des fermes aux confins de l’Ile-de-France. Au programme: Tables-rondes, visites et dégustations en plus des spectacles.

Source Photo : Festival-idf.fr

L’ouverture du festival se fera avec la « Nuit de l’accordéon« , au Trianon à Paris, où le jazzman franco-italien Richard Galliano retrouvera quatre amis accordéonistes originaires de Bulgarie, du Brésil, de Madagascar, et de La Réunion.
Pour les amateurs de la musique techno, le pionnier Mark Ernestus, le groupe Public Lover et le jeune artiste français Rone, animeront aussi des soirées.

Nabokov, l’un des plus célèbres écrivains russes (exilé à Berlin, Paris, Londres et aux États-Unis), sera célébré, lui et sa partie à l‘Orangerie du château de Champs-sur-Marne, avec des concerts-lecture qui mêleront les sonorités de la balalaïka au récit autobiographique Autres Rivages.

Le Cabaret Sauvage à Paris et La Dynamo à Pantin abriteront des concerts de musique klezmer, créée par la diaspora juive d’Europe centrale et de l’Est, et qui seront interprétés par le clarinettiste Yom.

Toujours dans la section « Diasporas d’Europe« , des concerts-lecture seront donnés en hommage au groupe Manouchian, constitué de 23 résistants communistes dont 20 étrangers, au Fort du Trou d’enfer, dans la forêt domaniale de Marly et au Comptoir de Fontenay-sous-Bois, avec le clarinettiste Sylvain Kassap et Jérôme Imard qui lira des lettres et extraits de presse.

Côté Orient et Méditerranée, la « Grande veillée algérienne » aura lieu à Noisiel le Samedi 29 septembre à 20h45 et sera bercée avec les sons du chaâbi de Kamel El Harrachi, et des mélanges de traditions nord-africaines, de rock et de reggae du groupe Gnawa Diffusion.

Deux fermes accueilleront l’ »Épopée afghane« , des concerts-lecture autour d’un café oriental à Avrainville. Des textes du grand poète libanais Khalil Gibran seront lus par l’acteur Michael Lonsdale, accompagné du pianiste franco-libanais Abdel Rahman el Bacha, à l’Abbaye des Vaux de Cernayn. L’Institut du monde arabe, quant à lui, accueillera des musiciens franco-libanais.

Source Photo : Festival-idf.fr

Deux ensembles, turc et français, joueront de la musique ottomane du XVe siècle à l‘église de Saint-Sulpice-de-Favières. Plus un concert de Komitas, le fondateur de la musique classique arménienne moderne, interprété par Armenian Voices à l‘église Notre-Dame de Taverny.

La musique arabo-andalouse sera aussi au rendez-vous puisque l’orchestre traditionnel Dialna et le trio Omri Mor (révélé par le contrebassiste Avishai Cohen), donneront un concert au théâtre du Garde-Chasse aux Lilas.
L’Esprit de Grenade soufflera dans l’église Saint-Germain l’Auxerrois de Dourdan, grâce à la chanteuse François Atlan accompagnée de l‘orchestre arabo-andalou de Fès.

Du côté du Nouveau Monde New York exportera sa richesse musicale au domaine de Villarceaux à Chaussy, avec cinquante artistes qui interpréteront des concerts de jazz, de gospel, de salsa, de soul, de klezmer ou encore de hip-hop, en plein air.

Un ensemble traditionnel de chanteurs et danseurs amérindiens se produira à l’église Notre-Dame de Vincennes. Un hommage sera rendu à la « Diva aux pieds nus »  Cesaria Evora, mais aussi de la créolité, de la lusophonie, de l’Afrique et de ses diasporas, au Cirque d’Hiver à Paris.

Enfin, pour clore le festival, un bal de tango Bataclan, en dévoilant la richesse de ses influences africaines, japonaises, arabes ou yiddish.

Rappelons que le Festival de musique d’Île-de-France aura lieu du 8 septembre au 14 octobre à Paris. Plus d’infos sur le programme et les billets sur le site officiel du festival: www.festival-idf.fr