fbpx

Les révélations blues de l’année 2011

Spread the love
Temps de lecture estimé 5 minutes et 6 secondes

2011 s’en va, et le blues est en deuil. Beaucoup d’étoiles se sont éteintes, Honeyboy Edwards, Pinetop Perkins, Hubert Sumlin et tant d’autres monuments ne sont plus de ce monde, laissant derrière eux un vide immense dans le monde de la musique.

Metallica ont sorti un énième album, Caméléon travaillent déjà sur leur second disque sans même nous laisser le temps de souffler et de nous remettre des dégâts causés par le premier, et pire encore les jours d’Etta James sont comptés. Même Cheetah la fidèle amie de Tarzan y est passée. Que nous reste-t-il ?

Mais gardons quand même espoir, hormis Lady Gaga, Rihanna et bien sûr Justin Bieber qui restent des valeurs sures. L’année 2011 a vu défiler quelques noms qui nous redonnent le sourire et surtout un petit peu d’espoir. Comme quoi la musique, la bonne vieille musique que nous aimons tant est toujours en vie, et surtout, Buford, Jansch, Smith, et les autres ne sont pas partis en vain, la relève y est, elle n’égalera probablement jamais l’ancienne génération, mais elle y est quand même.

Il y a ceux qui s’accrochent comme Gregg Allman et Johnny Winter qui jouent toujours à guichet fermé, et ont tous les deux sortis de nouveaux albums au courant de l’année. Il y en a d’autres, jeunes et des moins jeunes, qui se sont déjà fait un nom, et continuent dans leur lancée et surtout à nous enchanter à l’image de Joe Bonamassa, Tab Benoit, ou le couple Tedeschi –Trucks.

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est qu’on retrouve aussi d’agréables surprises des artistes dont la carrière vient de voir le jour et qui est sans doute loin d’être terminée, des artistes à découvrir et surtout à suivre.
Et comme à son habitude, Vinyculture vous a fait une petite sélection des révélations de la scène blues de l’année… Bonne écoute !

Il est mignon à croquer, avec sa gueule d’ange et ses joues qu’on a envie de mordre…

Non, ce n’est pas lui… noooon !! Il ne chante pas Baby Baby. Ce n’est que Quinn Sullivan, le gosse qui ne cesse de grandir, il n’était pas plus haut que trois pommes quand il a partagé la scène avec « Siouplé » Mr Buddy Guy. À seulement 12 ans, le bébé prodige sorti du fin fond du Massachusetts, a troqué sa X-Box contre une Straratocaster, et se fait un chemin parmi les grands.

Après son premier album « Cyclone », sorti en mars dernier, l’année 2012 s’annonce pleine et prometteuse pour notre petit bout’chou.

Un corps de rêve, des formes à faire baver les mecs…

Mais contrairement à Lady Gaga, nous nous ne sommes pas obligés de couper le son quand on veut admirer les jolis atouts que la nature lui a offerts. Bien au contraire on est tout d’abord séduit par ses solos de guitare avant de penser à ses fesses bien rebondies.

Oui oui ! C’est elle, Ana Popovic, la jeune guitariste et chanteuse serbe qui monte, qui monte, et qui est en train de conquérir la planète, et nos cœurs par la même occase.

Fille du sud ?

En tout cas elle en a la dégaine, avec ses cheveux blonds et ses robes à fleurs. Mais Sena Ehrhardt a d’autres atouts pour plaire. Dès la première écoute, nous sommes immédiatement emportés par sa voix sensuelle et son Blues funky avec une agréable touche folk qui lui donne une saveur à part, et nous fait étrangement penser à une certaine Susan Tedeschi.

Nominée dans les Blues Music Awards dans la catégorie révélation de l’année, la petite blondinette n’a pas encore dit son dernier mot et sa carrière ne fait que commencer.

Elle a la pêche… Hein !

2012 s’annonce comme une année plutôt Girl Power. Beaucoup de filles, de jolies filles envahissent la scène blues, à l’image de cette petite perle venue de Kansas City.

A seulement 21 ans, Samantha Fish joue déjà dans la cour des grands, et fait un tabac avec son tout premier album : Runaway.

C’est bon, c’est beau, c’est frais, c’est léger… Difficile de ne pas mordre à l’hameçon… Jugez par vous-mêmes !

Tel père telle fille…

Une autre révélation et pas n’importe laquelle, son nom vous dira sûrement quelque chose, mis à part la voix puissante et le blues agressif limite viril qui fait penser à une certaine Koko Taylor.

Demetria Taylor, n’est autre que la fille d’une autre grande légende du Blues, Mr Eddie Taylor. La fille à son papa démarre du bon pied, avec son magnifique opus Bad Girl dans lequel elle est accompagnée à la guitare par son frère aîné Eddie Taylor Jr.

Et les mecs dans tout ça …

Pas de panique, il n’y a pas que des nanas, il y a aussi des mecs talentueux, un peu comme ce surdoué de l’Harmonica venu des Pays Bas. À 33 ans, Big Pete fait aussi partie des grosses révélations de l’année, avec son premier album Choice Cuts, à écouter.

Du bon Bluesrock ?

Pas la peine d’aller chercher loin, ce n’est ni aux states ni en Angleterre, mais plutôt du côté de Dülken en Allemagne qu’il faut chercher. Là où Norman Guy fait gueuler sa guitare saturée en compagnie de son groupe The Wrecking Company.
Son premier album Evil Machine sortira en janvier 2012, en attendant je vous laisse savourer un extrait :

Je crois qu’on a de quoi s’occuper en attendant le nouveau Caméléon, qui fera surement beaucoup de bruit, au sens propre et figuré du terme. D’ici là, l’équipe Vinyculture vous souhaite une bonne année 2012, remplie de bonheur et surtout de musique.