À la découverte des artistes annabis au Box 24

17/09/2013, 16 h 51 min Partages0
Temps de lecture estimé 1 minute et 59 secondes

Direction le Box 24 ce samedi pour assister à un des premiers événements de cette rentrée artistique et culturelle. Cet espace de création situé au Télémly est destiné à de jeunes artistes annabis bourrés de talent et d’inspiration, nous introduisant dans leurs univers artistiques. 

annabaart

De prime à bord, nous sommes saisis par les différents styles d’expression et thématiques abordées par chaque artiste. Plus nous avançons dans les pièces, plus nous ressentons que nous changeons d’espace en passant d’un artiste à un autre.

Alors que l’artiste photographe Bilel Ayad nous laisse libre d’interpréter le ressenti de  « l’homme à la tête dans le carton », une oeuvre du photographe qui prend la pose dans différents espaces ouverts et fermés, un carton sur la tête, Fouad Bouatba s’intéresse de très près au phénomène de l’immigration clandestine et un peu plus à un phénomène urbain interpellant chacun de nous ; vous l’aurez compris, on parle des embouteillages.

Un coup de cœur particulier pour le travail de Lamine Sakri, à ses visages ou masques  contenus.  Des sculptures de fils de fers , coupures de presse en collage nous renvoient vers des images de visages squelettiques, rongés, presque défigurés par le poids d’un silence, d’une perte de parole ou d’explosion enfouis pour utiliser les titres d’œuvres de l’artiste.

Passant aux dessins contemporains avec le travail de Mounir Gouri qui retient notre attention, ces pans du quotidien noirci relevés d’un rouge agressif nous mettent en alerte, comme une alarme signalant la gravité de notre actualité.

Le graphic designer Hachem Dhea Eddine utilise les codes médiatiques actuels pour réinterpréter l’actualité politique et culturelle, et nous suggérer sa vision de certaines situations.

L’univers de Ahmed Soukehal diffère un tant soit peu de ce qui a été vu jusque-là , il s’agit de peinture naïve, un imaginaire propre à l’artiste où l’on s’introduit délicatement pour faire partie du voyage surréaliste.

Nous retenons beaucoup d’énergie, des artistes prometteurs et une certaine fraîcheur artistique. Une excellente occasion donnée par Walid Aidoud et Atef Berredjem, les organisateurs, de nous faire découvrir un nouvel élan artistique, que vous pourrez retrouver sur ce lien.

Tags:      

Votre Avis (0 votes)

Votre vote a bien été pris en compte, merci!